Une véritable saignée est en cours au sein de la sous-section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de la Commune rurale du Mandé. Des dizaines de militants ont décidé de claquer la porte du parti présidentiel pour atterrir à l’Alliance pour la solidarité au Mali/ Convergence des forces patriotiques (AsmaCFP) de Soumeylou Boubèye Maiga. C’est un collectif des membres de la sous-section RPM et sympathisants de la Commune rurale du Mandé, sous la houlette de Dr. Mahamadou Dabo, qui a décidé de rejoindre l’Asma-CFP avec armes et bagages.

Cette démission a été certifiée le 11 décembre 2017 par l’huissier-commissaire de justice près la Cour d’Appel de Bamako, Me Hamidou Coulibaly. L’huissier a notifié et remis la requête des démissionnaires au secrétaire général de la sous-section RPM du Mandé, Sékou Camara. Dans leur lettre de démission qui date du 6 décembre 2017, les démissionnaires, regroupés dans un collectif appelé Collectif des membres de la sous-section RPM et sympathisants de la Commune rurale du Mandé, disent mettre fin à toute participation dans toutes les activités du RPM. « De même, nous demandons aux responsables du parti de bien vouloir supprimer nos données personnelles de tous les fichiers du parti à compter de la date de réception ».

Dans une lettre d’adhésion adressée au secrétaire général  de la sous-section Asma-CFP du Mandé, Mohamed Youssouf Maiga, le chef de file des démissionnaires, Mahamadou Dabo explique : « Après avoir pris connaissance des statuts et règlement intérieur de votre parti et dans le souci de mieux servir notre commune, nous venons par cette lettre vous exprimer notre adhésion aux idéaux du parti Asma. Nous avons pris cette lourde décision après concertation et discussion avec des amis qui feront leur adhésion au parti ».

C’est donc à bras ouverts que le secrétaire général de la sous-section Asma-CFP du Mandé, Mohamed Youssouf Maiga, a accueilli les nouveaux adhérents. Après leur avoir expliqué la philosophie du parti, il leur a assuré : « A l’Asma-CFP, il n’y a pas de premiers ou de derniers militants ».

La rédaction

MaliwebPolitique
Une véritable saignée est en cours au sein de la sous-section du Rassemblement pour le Mali (RPM) de la Commune rurale du Mandé. Des dizaines de militants ont décidé de claquer la porte du parti présidentiel pour atterrir à l'Alliance pour la solidarité au Mali/ Convergence des forces patriotiques...