Dans un contexte de crise sanitaire, les élections législatives se sont tenues hier dimanche 29 mars dans la circonscription électorale de la Commune V du district de Bamako. Constat général : pas d’affluence devant les bureaux de vote et pas de respect, non plus, des consignes sanitaires annoncées par le gouvernement.

 

Pour ce scrutin, maintenu in extremis par le président IBK, les bureaux en Commune V n’ont pas connus d’affluence. De Daoudabougou en passant par Niamakoro, Kalaban-coura, Sabalibougou, Baco-djicoroni, Badalabougou, les électeurs se sont timidement rendus aux urnes pour ces élections dont le taux de participation pourrait être très faible.

A l’école fondamentale de Daoudabougou I, qui est un Centre de vote comptant 22 bureaux, la peur de contracter la maladie domine les esprits. Conséquence, très peu d’électeurs sont sortis pour accomplir leur devoir civique. Pour preuve, le bureau N° 20 de ce Centre n’a enregistré que cinq votants de 8h à 10h48.

Des matériels électoraux : Urnes, isoloirs et les agents électoraux étaient tous en place, même si certains délégués ont été remplacés à cause des retards. Pour ce qui est de la prévention contre le Covid-19, les consignes, voire mesures, annoncées par le gouvernement n’étaient pas respectées. Deux kits de lavage de mains ont été installés à l’entrée du Centre pour tous les électeurs alors que l’Etat avait annoncé des kits devant chaque bureau de vote.

De plus, seuls les présidents des bureaux de vote ont eu droit à des masques. Ce qui a poussé certains assesseurs et délégués à s’acheter des masques. La distance réglementaire de 1m n’était pas non plus respectée dans beaucoup de bureaux de vote.  » Le gouvernement n’a pas mis en place des mesures pour nous protéger contre la maladie à Coronavirus. On n’a que des gels, pas de gants ni de masques « , a confié à L’Indépendant Ibrahim Mariko, un président de bureau de vote.

Ce constat est valable pour chacun des Centres de vote visité par notre équipe en Commune V du district de Bamako. Boureima Fofana, coordinateur du Centre de vote de Doudadabougou, qui compte 11.349 électeurs, explique le manque  » d’affluence par la psychose née de la propagation de la pandémie et le fait que les électeurs ne sortent pas traditionnellement tôt.  »

Modibo Doumbia, un électeur, a indiqué à L’Indépendant qu’il a été obligé de voter parce que l’Etat a maintenu le scrutin malgré le danger.  » J’ai voté avec une grande peur au ventre car la mesure sanitaire n’est pas à la hauteur « , a-t-il déploré.

A Niamakoro, quartier très peuplé, en dehors du gel hydro alcoolique, il n’y avait aucun kit de lavage de main alors que ce Centre compte 45 bureaux de vote en raison d’environs 500 électeurs par bureau de vote.

Gestion des cartes d’électeurs non-retirées d’électeurs non-retirées

Le Groupe Scolaire de Kalaban-coura concentre 91 bureaux de vote repartis en deux Centres de vote. Le premier dénombre 40 bureaux de vote pour 9.910 votants et le second compte 51 bureaux de vote pour 25.248 électeurs. Malgré ce nombre élevé de votants, il n’y avait pas d’affluence, ni devant les bureaux de vote, ni devant l’entrée principale du Centre. De 8h à 12h34, le bureau de vote N°3 n’avait fait voter qu’une quinzaine de personnes, selon Abdrahamane Barro, président dudit bureau.

Quid des cartes d’électeurs non retirées ? Leurs gestions se font sur place. Elles étaient disponibles dans les bureaux de vote. Les électeurs, qui n’avaient pas encore retirés leurs sésames, s’en procuraient avant d’accomplir leur vote. En ce qui concerne la sécurité des électeurs, un dispositif sécuritaire était déployé dans tous les Centres de vote visités.

Pour cette députation, 284.506 électeurs répartis dans 582 bureaux de vote étaient, selon les données du gouvernorat de Bamako, appelé aux urnes pour élire trois députés dans la Commune V. Cette circonscription électorale aligne, en effet, le plus grand nombre de candidats (72) parmi toutes les six communes du District de Bamako.

M.S.C

Source : l’Indépendant

MaliwebPolitique
Dans un contexte de crise sanitaire, les élections législatives se sont tenues hier dimanche 29 mars dans la circonscription électorale de la Commune V du district de Bamako. Constat général : pas d’affluence devant les bureaux de vote et pas de respect, non plus, des consignes sanitaires annoncées par...