Le Parena condamne l’attaque contre le meeting des Comités de défense de la République (CDR) le samedi 28 avril à Ségou.

Avant Ségou, une réunion du Porte-parole des CDR avait été perturbée à Kolokani.

En rappel, en janvier dernier, la police a violemment dispersé des manifestations pacifiques à Bamako dont celle organisée par les Amazones devant l’Assemblée Nationale.

Le Parena invite le gouvernement à respecter et à faire respecter les libertés fondamentales garanties par la Constitution: le droit de réunion et de manifestation pacifiques.

Le gouvernement doit, sans délai, enquêter sur l’attaque contre le meeting des CDR à Ségou afin de traduire en justice les auteurs et leurs commanditaires.

Le Parena exprime aux CDR  sa solidarité. Il les encourage dans leur combat pour l’alternance et le changement.

Bamako, le 3 mai 2018.

Pour le Comité Directeur du Parena

Le Secrétaire Adjoint à la Communication

La redaction

MaliwebCommuniqué de pressePolitique
Le Parena condamne l’attaque contre le meeting des Comités de défense de la République (CDR) le samedi 28 avril à Ségou. Avant Ségou, une réunion du Porte-parole des CDR avait été perturbée à Kolokani. En rappel, en janvier dernier, la police a violemment dispersé des manifestations pacifiques à Bamako dont celle...