Sa commune Ouenkoro, située dans le cercle de Bankass, a été primée, avec deux autres communes (Pelengana et Diallasagou), au prestigieux prix de la transparence locale de l’ONG SNV.

Le maire de Ouenkoro, non moins président du Mouvement pour l’Union des Maliens, Cheick Harouna Sankaré ne cesse de faire parler de lui. Guide religieux de l’Association islamique Al-Iman Billah, ayant à son actif plusieurs marques d’empreinte, notamment pour ses œuvres de réponses aux problèmes prioritaires des populations et aux efforts à la cohésion nationale, vient de marquer un autre point. Il s’agit de la bonne gouvernance locale en sa qualité de maire. En effet, sa commune est l’une des trois meilleures communes primées pour être les plus transparentes, selon le système d’information du programme de Gouvernance locale redevable (PGLR) de l’ONG SNV.

Le jeune maire de Ouenkoro était en vedette à la cérémonie de remise des trois prix d’une valeur de trente millions (30 000 000) chacun, le 6 avril dernier au Crèche de Badalabougou. Il a reçu des mains de son ministre de tutelle, le chèque géant de 30 millions, au nom de sa commune, tout en remerciant l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas pour son soutien inlassable au développement du Mali et particulièrement pour le financement de ce programme. La cérémonie empreinte de solennité a enregistré la présence des ministres Amadou Koita de la Jeunesse et de la Reconstruction civique, et Alassane Ahmed Ag Moussa en charge des Collectivités Territoriales. C’était en présence de l’ambassadeur du Royaume des Pays Bas, du directeur pays de l’ONG SNV, M. Jean de Matha Ouedrago, de la directrice régionale d’ICCO, du directeur pays d’Oxfam, du président de l’association malienne des municipalités, entre autres.

Le PGLR est un programme de 6 ans, financé à hauteur de 16.77 millions de dollars par l’ambassade du Royaume des Pays-Bas.  Il est mis en œuvre par ICCO, Oxfam et SNV, dont la force de travail est démultipliée et enrichie par l’expertise et les expériences de 14 Partenaires locaux de mise en œuvre (PMO) qui accompagnent 3960 jeunes leaders dont 50% de femmes pour la réalisation des plans d’action communaux des jeunes leaders et l’atteinte des résultats recherchés et cela dans 180 communes.

L’objectif global du programme est la contribution au développement des services sociaux de base par l’amélioration de la gestion des affaires publiques locales,  à travers la mise en marche d’un mouvement pérenne (une culture) de Jeunes citoyens et citoyennes actifs et engagés dans la gouvernance ; par l’influence des citoyens et citoyennes sur les décisions locales ; par le relèvement du niveau de redevabilité des  autorités locales et des Organismes de gestion des services publics dans la gestion des fonds et des services publics.

Dans son intervention, le directeur pays de la SNV a souhaité que cette première édition puisse  susciter plus d’engouement pour  les  prochaines  éditions pour celles des 180 Communes du Programme de gouvernance locale redevable  qui  n’ont  pas  pu soumissionner cette année ou qui n’ont pas pu être primées et d’autre part les leçons tirées de cette édition contribueront à améliorer les critères de notation et les méthodes d’accessibilité au concours notamment la plateforme informatique.

Daniel KOURIBA

22 Septembre

MaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitique
Sa commune Ouenkoro, située dans le cercle de Bankass, a été primée, avec deux autres communes (Pelengana et Diallasagou), au prestigieux prix de la transparence locale de l’ONG SNV. Le maire de Ouenkoro, non moins président du Mouvement pour l’Union des Maliens, Cheick Harouna Sankaré ne cesse de faire parler...