La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a salué les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris par le Mali pour la conduite de la transition. Elle a donc adressé ses encouragements aux autorités de la transition à poursuivre précisément dans cette direction en développant davantage l’inclusivité.

 

Ces annonces fortes ont été faites au sortir des travaux de la 58è session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao tenue ce samedi par visioconférence.

A l’instar de ses pairs, le président de la Transition, Bah N’Daw a pris part à Koulouba à ce sommet virtuel, en présence du Premier ministre, Moctar Ouane et de certains membres du gouvernement. Outre des points importants pour le développement de la sous-région, cette conférence avait, à son ordre du jour, l’examen de la situation de la transition au Mali. Elle intervient, convient-il de rappeler, quelques jours après la fin de la mission du Médiateur de la Cedeao dans la crise malienne. Les dirigeants de l’Afrique de l’Ouest ont ainsi examiné le rapport présenté par l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan sur la situation au Mali.

Suite à quoi, a confié à la presse le Premier ministre au terme du sommet tenu à huis clos, le président de la Transition a fait état des progrès réalisés dans la mise en œuvre des indications prévues par la Charte : la mise en place des organes, le fonctionnement du gouvernement… A cet égard, a indiqué Moctar Ouane, « nous avons eu l’occasion de faire part à la Conférence, des progrès réalisés ». La Conférence en a pris bonne note et a salué les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris par le Mali pour la conduite de la transition.

Toutes choses qui vaudront aux autorités de la transition de recevoir les encouragements des chefs d’Etat et de gouvernement de l’espace communautaire à poursuivre précisément dans cette direction « en développant davantage l’inclusivité ». Après l’installation du Conseil national de Transition, l’inclusivité, sur laquelle travaillent déjà les autorités, sera renforcée, a rassuré le chef du gouvernement. Ce qui permettra, pense-t-il, de faciliter la mise en œuvre des réformes qui ont été voulues par les Maliens. « A cet égard, nous travaillerons sur la base du développement du dialogue politique avec l’ensemble des acteurs concernés », a-t-il promis.

La Conférence a mis en exergue la nécessité du travail dans le cadre d’un chronogramme. A ce propos, le Premier ministre a évoqué l’existence de divers mécanismes à l’interne qui seront développés en vue de parvenir à l’examen des différentes questions.

Massa SIDIBE

Source : L’ESSOR

MaliwebPolitique
La Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) a salué les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre des engagements pris par le Mali pour la conduite de la transition. Elle a donc adressé ses...