Le conseil de cercle de Kati a abrité les travaux de la Conférence de section de l’Union pour la République et la démocratie (URD) de Kati. Les travaux étaient présidés par Gouagnon Coulibaly, vice-président du parti, en présence de l’honorable Bakary Fomba, député Urd élu à Dioïla, du 2ème adjoint au secrétaire général de la section URD de Kati, Dr Madou Diallo, des militants et sympathisants du parti vert-blanc et d’autres personnalités. Cette conférence a permis à la section de présenter le rapport d’activité. Il ressort de ce rapport que le parti est la première force politique du cercle avec 11 maires sur 37, devant le Rassemblement pour le Mali (RPM) avec 8 maires et l’Adema Pasj avec 5 maires. Par ailleurs, le parti prépare activement les élections futures (conseil de cercle, conseil régional, présidentielle 2018) et entend conserver le poste du président du conseil de cercle de Kati, dirigé actuellement par Mamadou Traoré de l’URD. Selon Dr Madou Diallo, l’Urd a enregistré de nouvelles adhésions et d’autres adhésions sont en vues.

soumaila cisse chef opposition urd conference entente Nationale tiebile drame parena

Après l’exécution de l’hymne du parti et le contrôle des mandats, le 2ème adjoint au secrétaire général de la section URD de Kati, Dr Madou Diallo, membre du bureau exécutif national (BEN) a présenté le rapport d’activité. « Le cercle de Kati, avec une population estimée à 956.753 habitants (RGPH 2009), est divisé en 8 arrondissements, 38 Collectivités territoriales dont 36 Communes rurales, 01 Commune urbaine et 01 Conseil de Cercle. Le Bureau de la Section URD de Kati a été renouvelé le 21 juin 2014 et ceux des Mouvements Femmes et Jeunes le 20 février 2016. Depuis ce jour, le Parti ne cesse de se renforcer de jour en jour dans le cercle, avec ses 37 Sous  sections et 570 Comités dont au moins un comité dans chaque village », a-t-il dit. Au sortir des élections, Dr Madou Diallo a fait savoir que le parti a eu 129 conseillers sur 677 dont 43 femmes. Selon lui, l’URD a scrupuleusement respecté la loi relative au genre dans la composition de chacune de ses listes. « A la suite du contentieux électoral, l’URD a perdu deux conseillers dont un à Sanankoroba et un à Gabokoro Droit. A Kalabancoro, le parti n’a pas perdu de conseiller, mais il a obtenu le poste de 5e adjoint au Maire à la reprise de l’élection du Bureau communal (1er adjoint dans le bureau précédent) », a précisé Dr Madou Diallo. Il a salué la victoire de l’URD dans la Commune urbaine de Kati, avec l’élection de Yoro OULOGUEM comme Maire et de deux jeunes du parti comme adjoints au Maire. « Au final, l’URD a obtenu 11 Maires sur 37. Notre parti devient ainsi la première force politique du Cercle, devant le RPM (8 Maires et 116 Conseillers) et l’ADEMA (5 Maires et 97 Conseillers). C’est vous dire que Kati respire l’URD ! C’est avec plaisir que l’URD a enregistré l’arrivée d’un nouveau conseiller dans la commune de Diago. D’autres adhésions sont en cours de conclusion dans de nombreuses Sous-sections, en provenance essentiellement de partis de la majorité présidentielle », a-t-il dit. En outre, il a rappelé l’annulation de l’élection au niveau de la Commune du Mandé a l’issue du contentieux électoral. Comme perspectives, Dr Madou Diallo a souligné que la Section URD de Kati est déjà à l’œuvre dans le cadre des préparatifs de l’élection au Conseil de Cercle. « Des alliances sont en vue et contribueront à l’URD d’atteindre son objectif : conserver le poste de Président du Conseil de Cercle de Kati, rôle que notre Camarade Mamadou Zalé TRAORE a assumé avec efficacité. La Section de Kati est également mobilisée pour l’élection au Conseil régional de Koulikoro, de même que pour l’élection présidentielle de 2018 », a conclu Dr Madou Diallo. Quant à Gouagnon Coulibaly, chef de la délégation du BEN, il a fait savoir que cette conférence de section est spéciale, car, dit-il, elle entre dans le cadre des préparatifs d’une tournée prochaine du président du parti URD, l’honorable Soumaïla Cissé. Pour sa part, le président de la fédération URD de la région de Koulikoro, Modibo Camara a souligné que Koulikoro occupe une place importante dans l’élection de Soumaïla Cissé en 2018. Aux dires de l’honorable Fomba, le régime d’IBK a échoué sur toute la ligne. Lors des débats, les intervenants ont souhaité beaucoup plus de moyen financier pour le rayonnement du parti. Certains ont même souhaité à ce que 70% de la contribution financière du BEN soit allouées à la base.

Aguibou Sogodogo

Maliwebmaliweb netPolitique
Le conseil de cercle de Kati a abrité les travaux de la Conférence de section de l’Union pour la République et la démocratie (URD) de Kati. Les travaux étaient présidés par Gouagnon Coulibaly, vice-président du parti, en présence de l’honorable Bakary Fomba, député Urd élu à Dioïla, du 2ème...