Nos reporteurs qui ont sillonné les salles de la conférence d’entente Nationale ont vu la scène se passer  dans les commissions de travail.

bocary-treta-president-rpm-banque-malienne-solidarite-bms

En effet, Dr TRETA a tenu par la main Algabass, le Président du Haut Conseil pour l’Unité de l’AZAWAD (HCUA) d’Iyad Ag Ghali, l’un des commanditaires de l’assassinat de 116 de nos militaires à Aguelhoc, pour le présenter aux membres des différentes commissions de travail comme un grand patriote. Cet acte a surpris la  commission sachant bien que c’est  Algabass qui a préparé en  2011 l’arrivée de son cousin Bilal Ag Cherif de  Libye après l’assassinat du Guide de la Révolution par les pays Occidentaux.

En novembre 2011, c’est ce même Algabass qui a conduit une mission parlementaire dans l’Adrar des Ifoghas pour faire écouter aux Députés, le discours sécessionniste des revenants de Libye.

Algabass est aussi  connu pour ses actions de terreur au nord, l’assassinat des civils et des militaires maliens, c’est lui qui est opposé aux Imghad, les parents du général Gamou dans le cadre du partage du pouvoir à Kidal, cette ville rebelle où IBK ne peut plus se rendre depuis la débâcle des FAMAS en Mai 2014. Réellement Algabass devait se retrouver ailleurs en ce moment entre les quatre murs d’une cellule de la Cour Pénal Internationale (CPI), plutôt qu’au palais de la culture pour  la CEN en train d’être  montré par Dr TRETA comme un Trophée au compte du RPM ou de lui-même, tout nouveau président qu’il est. Par ce fait Dr Tréta a fait honte à son parti et aux militants RPM qui gardent encore une petite dignité en eux.

Autres faits, en 2012 avant le coup d’état certains militants du RPM accusaient Dr TRETA d’être un soutien caché du candidat Soumaïla CISSE pour l’élection présidentielle de 2012. C’est cette même personne qui accuse aujourd’hui son candidat cachet de 2012 d’être un égoïste du fait qu’il a refusé de participer à la conférence d’entente Nationale. Il n’a donc pas pu maitriser sa colère par rapport au refus de l’opposition de participer à la CEN et il a saisi l’occasion  pour déverser son venin au micro de certains repporteurs.il a qualifié l’attitude de l’opposition de malhonnête, d’ingrate, à cause du fait que Soumaïla Cissé n’est pas devenu le gagnant  de l’élection présidentielle de 2013.Qui aurait soupçonné un seul jour une injure de la part de Dr TRETA à l’endroit de SOUMI-CHAMPION ?

Dr Bocar TRETA doit faire attention pour ne pas ouvrir la boite à pandore car Soumi a beaucoup de dossiers en  sa possession  dont la publication peut briser  plusieurs carrières politiques.

Qui pense donc que la politique est un fleuve tranquille ?

Deux choses dans la vie sont les ennemis de  l’homme à savoir la parole et le temps. Le malinké a  toujours eu peur de la parole, car lorsqu’elle échappe, elle ne peut plus être rattrapée et c’est en ce moment qu’elle devient un projectile dangereux. Lorsqu’on demande à quelqu’un de bouger la partie puante de son corps, il ne s’agit d’autre chose que de sa bouche, c’est-à-dire savoir parler, sans offenser les innocents. La parole non maitrisée peut mettre des gens en conflit, amené la division, voire même la guerre. Elle peut apporter  la mort. Ayons donc peur de la parole. Il n’y a pas de hasard dans une parole.

Quant au temps, il est l’ennemi numéro un du règne animal. Tout part du temps et tout revient au temps.

Le temps étant le seul juge impartial, nous nous confions à lui pour attendre voire le sort que les recommandations de la Conférence d’Entente Nationale vont nous réserver.

Seydou DIARRA

 

Source:

MaliwebPolitique
Nos reporteurs qui ont sillonné les salles de la conférence d’entente Nationale ont vu la scène se passer  dans les commissions de travail. En effet, Dr TRETA a tenu par la main Algabass, le Président du Haut Conseil pour l’Unité de l’AZAWAD (HCUA) d’Iyad Ag Ghali, l’un des commanditaires de...