L’organe législatif, le CNT (Conseil National de Transition) prend ses quartiers à l’ancien Palais des Congrès. Sauf que cette occupation des lieux  coûte énormément au contribuable vu que Bagadadji est en cendres.

Bien avant que le Mali ne sache qu’il y aura un 4ème coup d’État, le Parlement avait changé de lieu. Le Centre International de Conférence de Bamako (CICB) abritait la chambre des élus dans un contexte où la rue donnait de la voie. Le Président Ibrahim Boubacar Kéita désormais en fin de mission anticipée, le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) a pris le pouvoir.

Une énième transition voit le jour avec un organe législatif qui reprend forme sous l’appellation CNT (Conseil National de Transition). Si les sièges sont revus à la baisse avec un total de cent vingt et un (121) Conseillers, l’occupation de l’ancien Palais des congrès n’est pas une « mince affaire ».

Bien que des sources internes indiquent qu’un deal a été conclu entre l’administration des lieux et celle des parlementaires, la fonctionnalité n’est pas effective.

En attestent  les deux (02) dernières sessions qui ont eu plus de deux (02) semaines d’écart ,suite aux conclusions du Conseil Constitutionnel. La lenteur est due à l’aménagement de l’espace  où le Conseil National de Transition (CNT) « tisse de plus en plus sa toile ».

Alors que (…)

BAMOÏSA

NOUVEL HORIZON

MaliwebMalijetPolitique
L’organe législatif, le CNT (Conseil National de Transition) prend ses quartiers à l’ancien Palais des Congrès. Sauf que cette occupation des lieux  coûte énormément au contribuable vu que Bagadadji est en cendres. Bien avant que le Mali ne sache qu’il y aura un 4ème coup d’État, le Parlement avait changé...