Dans la composition du futur conseil national de transition, devant faire office d’Assemblée nationale, le Mouvement du 5juin- Rassemblement des Forces Patriotiques – réclame sa présidence et le quart de ses membres, estimés à 121.
C’est la principale annonce, faite samedi 24 octobre, à l’issue de son assemblée générale tenue, à Bamako, au siège de la Coordination Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM).

« En toute légitimité, le M5-RFP réclame, comme un dû, la présidence et le quart des membres du Conseil National de Transition pour, encore une fois, se donner les moyens politiques et institutionnels du changement et de la refondation », précise le Mouvement de contestation, qui a déclenché le départ d’IBK.
Il dit avoir pris acte de la décision de l’imam Mahmoud Dicko, autorité morale du mouvement, de se consacrer, désormais, à ses obligations religieuses.
Présidé par Choguel Maïga, le comité stratégique du M5-RFP invite ses militants à rester mobilisés. Afin que le changement, que les Maliens appellent de tous leurs vœux, soit une réalité.

O.B

Canard Déchaîne

MaliwebPolitique
Dans la composition du futur conseil national de transition, devant faire office d’Assemblée nationale, le Mouvement du 5juin- Rassemblement des Forces Patriotiques – réclame sa présidence et le quart de ses membres, estimés à 121. C’est la principale annonce, faite samedi 24 octobre, à l’issue de son assemblée générale tenue,...