Depuis les sanctions des Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) contre le Mali, les autorités en charge de la Transition sont en train de multiplier les stratégies en vue de pouvoir trouver des solutions aux défis.

C’est dans ce cadre que le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta a présidé, le vendredi 14 janvier 2022, un Conseil supérieur extraordinaire de la défense nationale.

Cette occasion a été une opportunité pour le Chef de l’Etat, le Premier ministre et l’ensemble des membres du Gouvernement de  valider le plan de riposte du Gouvernement aux sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA. Ils ont précisé qu’ils restent ouverts au dialogue.

Selon le porte-parole du Gouvernement, le Colonel Abdoulaye Maïga, il s’agit d’un plan qui a été annoncé immédiatement après les sanctions inhumaines et illégales prises par la CEDEAO et l’UEMOA contre le Mali, le 9 janvier 2022.  Le Colonel Maïga a précisé que (…)

TOUGOUNA A. TRAORE

Source: NOUVEL HORIZON

MaliwebEditorialMalijetPolitique
Depuis les sanctions des Chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) contre le Mali, les autorités en charge de la Transition sont en train de multiplier les stratégies en vue de pouvoir trouver des solutions...