Pour lutter efficacement contre le terrorisme et l’insécurité dans le centre du pays, le parti Yéléma propose le déménagement de l’état-major général à Mopti et la promotion de la bonne gestion, la transparence dans tous les achats et approvisionnements des unités avec des audits périodiques de vérification.

 

Dans le cadre du dialogue national inclusif, le parti Yéléma a élaboré un document exhaustif des principales problématiques de notre pays afin de partager ses suggestions, le parti a organisé une conférence de presse samedi dernier à la Maison de la presse. Elle était animée par un trio composé de Moussa Mara, président du parti Yéléma, Hamidou Doumbia, chargé de communication, et l’honorable Bafotigui Diallo, membre du parti.

Les propositions du parti Yéléma portent sur plusieurs thématiques, notamment l’accord pour la paix, l’armée et la défense, la gouvernance, le social, l’économie et les finances, la politique et l’institution, la culture, la jeunesse et le sport, religion et culte.

Concernant l’armée et la défense, le parti propose le déménagement de l’état-major général à Mopti et le bannissement de la corruption au sein du système et l’audit de tous les contrats des trois dernières années et l’accélération des sanctions. “Nous ne devons pas aller avec le dos de la cuillère, il faut que l’épicentre des opérations soient délocalisées sur le théâtre des opérations”, lance Moussa Mara.

Le parti Yéléma suggère de réunir tous les officiers généraux et supérieurs et recueillir leurs opinions sur la direction des forces depuis l’état-major général jusqu’aux commandements de terrain, nommer ces personnes et les maintenir sur une durée d’au moins deux ans en leur laissant carte blanche pour agir sans aucune interférence politique.

“Il faut éviter le favoritisme dans le choix de la hiérarchie militaire. Le choix des chefs doit revenir aux militaires et non aux politiques. Tant qu’il y a des nominations tous les deux mois, il y aura difficilement la stabilité. Je souhaite que le Conseil supérieur de défense se réunisse chaque semaine pour mieux gérer la situation”, préconise Mara.

Dans ses suggestions, le parti souhaite la promotion de la bonne gouvernance, de la transparence dans tous les achats et les approvisionnements des unités avec des audits périodiques de vérification.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

MaliwebPolitique
Pour lutter efficacement contre le terrorisme et l’insécurité dans le centre du pays, le parti Yéléma propose le déménagement de l’état-major général à Mopti et la promotion de la bonne gestion, la transparence dans tous les achats et approvisionnements des unités avec des audits périodiques de vérification.   Dans le cadre...