Pour les observateurs, la ruée vers le parti Codem est un signe qui ne trompe pas. Sans être un phénomène lié au hasard ou à un jeu d’intérêt, ce regain d’intérêt pour la 4ème force politique du pays est le résultat d’un leadership constant du président, Housseini Amion GUINDO. Personnalité très attachante, le natif de Bandiagara dispose d’une force de conviction qui le permet d’entraîner les autres autour des projets ambitieux pour notre pays. Sa maîtrise des arcanes du Mali profond dans sa diversité, fait de lui un espoir pour prendre en charge les préoccupations qui ne se content pas, mais qui se vivent.

 

Petit à petit, la Codem se transforme en une grande force politique sur l’échiquier politique national. Au sein de plusieurs formations, l’heure n’est plus à la sérénité face à la montée fulgurante d’un parti qui dégage la confiance à travers ses perspectives.

Ayant compris que tous les dirigeants ne sont pas des leaders au sens propre du terme, plusieurs cadres venant d’horizon divers ont décidé de converger vers la CODEM. Cela confirme que le très charismatique « Poulo » est un espoir qui concilie la conviction et la responsabilité dans son quotidien. Ses différentes prises de position sur l’actualité très fournie du pays atteste bien qu’il n’est pas un marchant d’illusion au gré de circonstances. Sa démission volontaire du ministère de l’Education Nationale et ses difficultés imposées au ministère des sports attestent bien qu’il ne manque pas de courage politique pour tenir tête aux hostilités, par souci d’équité et de justice. Homme de terrain et d’action, l’ex député élu à Sikasso est aujourd’hui, plus que jamais, sur les rampes de lancement pour l’assaut final.

Il est désormais clair que dans le paysage politique malien, seuls les leaders politiques dont les convictions résistent aux contraintes où s’exercent la responsabilité et l’autorité, auront une place au soleil. Dans ce lot très restreint parmi la nouvelle race politique au Mali, le peul sans troupeau émerge. Comme l’avalanche, il est périlleux de se retrouver en obstacle sur un chemin qui est déjà tracé vers un destin radieux. Celui d’un homme dont le parcours se confond avec le quotidien de son peuple. Avec la détermination affichée par les nouveaux adhérents, il faudra désormais compter sur le parti de la quenouille lors des échéances futures.
Sidi Bolly

GAO INFOS

MaliwebmaliwebPolitique
Pour les observateurs, la ruée vers le parti Codem est un signe qui ne trompe pas. Sans être un phénomène lié au hasard ou à un jeu d’intérêt, ce regain d’intérêt pour la 4ème force politique du pays est le résultat d’un leadership constant du président, Housseini Amion GUINDO....