Les chefs d’Etat se réunissent ce mardi 15 septembre 2020 à Accra au Ghana, autour du nouveau Président en exercice de la CEDEAO, le Président Nana Akufo-Addo. A l’occasion, la junte au pouvoir depuis le 18 août au Mali est invitée pour donner suite à la demande des pays de l’Afrique de l’ouest sur la Transition. L’organisation régionale avait donné à la junte jusqu’à cette date pour rendre le pouvoir à un civil. Cependant, la Charte de Transition issue des concertations nationales divise le peuple.

 

Pour une première fois après la chute du Président Ibrahim Boubacar Kéita, les militaires au pouvoir dans notre pays sont convoqués par les chefs d’Etat de la CEDEAO.  Le Colonel Assimi Goïta et ses amis se sont rendus au Ghana depuis hier lundi 14 septembre 2020 où se tient le premier Sommet de la CEDEAO sous la présidence de Nana Akufo-Addo, président du Ghana et de la CEDEAO. Faut-il le rappeler, l’organisation régionale avait donné à la junte lors de son 57ème sommet ténu à Niamey, au Niger, la date du 15 septembre 2020 pour céder le pouvoir à un civil.  Cette invitation des militaires au Ghana sera l’occasion pour la junte   d’expliquer et surtout de convaincre les chefs d’Etat sur les conclusions des concertations nationales sur la Transition désormais très attendue.

Pour ce voyage à Accra, un avion spécial a été affrété par le Ghana pour transporter la junte depuis Bamako hier lundi 14 septembre. Selon des indiscrétions, il n’est pas exclu que pour cette rencontre décisive, le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, se déplace lui-même pour échanger avec les chefs d’Etat de la CEDEAO. Cependant, la junte devra se munir d’arguments solides mais convaincants pour défendre la charte issue des dernières concertations nationales devant les chefs d’Etat. L’organisation régionale est très écoutée et suivie par l’ensemble de la Communauté Internationale. Et cette convocation sonne comme l’ultime avertissement pour la junte qui n’a plus droit à l’erreur car   le rendez-vous d’Accra sera en même temps comme la fin et le début de confiance entre les militaires maliens et la CEDEAO.

Par contre, une source proche de la junte estime que ce voyage sur le Ghana n’est pas l’occasion d’aller affronter les présidents de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest mais d’abord écouter attentivement leurs interlocuteurs. Mais faudra-t-il que les militaires tranchent au sujet de la présidence et le Premier ministre de la transition qui devront selon la CEDEAO être des civils. Si la junte se rend à Accra avec un supplément de confiance avec dans ses valises une charte supposée (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 15 SEPTEMBRE 2020

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

MaliwebPolitique
Les chefs d’Etat se réunissent ce mardi 15 septembre 2020 à Accra au Ghana, autour du nouveau Président en exercice de la CEDEAO, le Président Nana Akufo-Addo. A l’occasion, la junte au pouvoir depuis le 18 août au Mali est invitée pour donner suite à la demande des pays...