Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chaheb, est arrivé hier à Bamako.

modibo keita premier ministre khemais mestri ambassadeur youssef chaheb chef gouvernement tunisie

Il a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre, Modibo Keita, en compagnie duquel il présidera ce matin l’ouverture du forum des hommes d’affaires maliens et tunisiens
La coopération entre le Mali et la Tunisie a de beaux jours devant elle. Aussi bien dans le domaine politique que commercial. Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed, 42 ans, est arrivé dans notre pays hier après-midi pour une visite de deux jours. Il est accompagné d’une impressionnante délégation majoritairement composée d’hommes d’affaires venus à la conquête d’un marché malien.
A sa descente d’avion, en provenance du Burkina Faso, le visiteur de marque a été reçu par son homologue, le Premier ministre, Modibo Keita et deux fillettes offrant une calebasse de colas. Accolade fraternelle entre les deux personnalités, chaleureuses poignées de mains aux autres personnalités présentes à l’accueil, honneurs militaires, le chef du gouvernement tunisien a été accueilli avec tous les honneurs.
Après un bref entretien avec Modibo Keita dans le salon de l’aéroport, Youssef Chahed a confié à la presse  qu’il est « content » d’être venu pour renforcer « les relations historiques ». « Nous venons redynamiser nos relations » notamment dans « la lutte contre le terrorisme » car « les défis sont communs » et la lutte contre le terrorisme doit être une priorité absolue pour les deux pays « victimes d’actes terroristes », a indiqué le chef du gouvernement tunisien qui a révélé qu’il est accompagné de plus de 100 patrons d’entreprises.
Youssef Chahed a expliqué que son pays dispose d’une expertise avérée après avoir « développé des techniques de lutte contre le terrorisme ». Aussi, plaidera-t-il pour « une réponse concertée » afin de vaincre « ensemble ce fléau ».
Après l’aéroport, le Premier ministre Keita s’est fait un devoir d’accompagner son homologue tunisien jusqu’à l’hôtel Laïco Amitié où la délégation tunisienne a pris ses quartiers.
La taille de la délégation tunisienne prouve à elle seule la volonté de développer une coopération commerciale fructueuse et durable avec le Mali qui dispose de réels potentiels attractifs dans bien de secteurs. La Tunisie qui se lance ainsi à la conquête du marché africain au sud du Sahara, place notre pays en pôle position pour vendre son savoir-faire notamment en BTP, en médecine, en TIC et en agroalimentaire.
Les différentes rencontres prévues au cours de cette visite permettent, à coup sûr, de baliser le terrain des domaines à explorer et d’accélérer le rythme de ce partenariat.
Dans son combat au quotidien pour relancer une économie affaiblie par une crise profonde, notre pays est un bon client pour la Tunisie. C’est justement cette coopération gagnant-gagnant qui sera à l’ordre du jour du forum que les deux personnalités ouvriront officiellement aujourd’hui.
Après l’ouverture du forum, Youssef Chahed est attendu à la filiale malienne de l’Université tunisienne Montplaisir en compagnie du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La visite de cet établissement universitaire qui fait la fierté de ce pays du Maghreb, sera suivie d’un tête-à-tête avec le président de l’Assemblée nationale. Youssef Chahed et l’honorable Issiaka Sidibé s’entretiendront sur des sujets d’intérêt général, confie un diplomate tunisien.
Noté en majuscule dans l’agenda du chef du gouvernement tunisien, le rendez-vous avec le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita, est prévu cet après-midi. Lors de cette audience à la Villa des hôtes, Youssef Chahed fera vraisemblablement la restitution des recommandations du forum au président Keita.
Au cours du deuxième jour de son séjour en terre malienne, le chef du gouvernement tunisien rencontrera à la Cité administrative, le Premier ministre Modibo Keita, pour une séance de travail qui précédera la signature d’accords bilatéraux.
Comment peut-on imaginer une seule seconde que Youssef Chaheb retournerait dans son pays sans rencontrer la communauté tunisienne vivant chez nous ? La Tunisie, tout comme le Mali, grand pays d’histoire et de civilisation, tient à tous ses fils où qu’ils se trouvent. Leur bien-être est donc une préoccupation constante.
Ce sera donc à l’ambassade de la Tunisie que la rencontre aura lieu. Après cette réunion de famille, l’hôte de marque prendra congé de Modibo Keita, son « frère », et du Mali avec le sentiment, gageons-le, d’une visite utile.

Amadou M. CISSE
**

LES ATOUTS DE LA TUNISIE
Pays de tourisme par excellence, la Tunisie offre aussi des services de santé très efficaces et excelle dans les domaines de l’agriculture et
des technologies de l’information et de
la communication
La Tunisie post-révolution de 2011, a réussi sa transition démocratique. La mise en place de nouvelles institutions constitutionnelles, l’adoption d’un nouveau modèle de gouvernance et les différentes mesures prises par l’Etat, témoignent véritablement d’un changement réel du climat politique en Tunisie. Cette donne procure à ce pays de la Méditerranée un nouveau cadre de repositionnement dans son espace mondial et africain. Consciente de la nécessité d’appuyer la coopération sud-sud, la Tunisie a une ferme volonté d’œuvrer en synergie avec ses partenaires, notamment dans le secteur du transport aérien en vue de renforcer la coopération dans divers domaines, de mettre à profit l’expertise tunisienne, et de promouvoir la concertation pour instaurer un partenariat équilibré, diversifié et solidaire.
Le pays de Habib Bourguiba s’est très bien positionné pour devenir la porte d’entrée du continent, un marché de plus d’un milliard d’habitants, en pleine explosion. La Tunisie peut également devenir un pôle de services marchands et non marchands orientés vers les pays du sud et du nord. Elle dispose, au sein de la jeunesse, d’une élite aux qualités essentielles. Une jeunesse dont l’énergie puissante pourrait transformer l’économie. Bref, la Tunisie bénéficie d’atouts importants dans de nombreux domaines comme la santé, le tourisme, l’agriculture, les technologies de l’information et de la communication.
Depuis des décennies, le secteur de la santé a toujours occupé une place privilégiée dans la politique économique et sociale de la Tunisie. Ce qui a permis au pays de se doter d’atouts importants pour accéder au cercle des pays exportateurs de services de santé et devenir une destination santé reconnue.
Le premier facteur d’attractivité de la Tunisie est, de loin, la qualité de ses médecins et de l’efficacité de ses prestataires. La formation performante touchant tous les métiers de la santé, ce facteur se trouve conforté par une infrastructure de soins publique et privée la plus performante de la région ; un secteur de santé publique qui dispose de capacités médicales avancées et une offre médicale  privée développée et diversifiée.

Secteur du tourisme. La Tunisie est un pays de tourisme par excellence. Elle était appelée dans le passé «Ifriquiya» qui a donné son nom à l’ensemble du continent. Le berceau d’une riche culture archéologique, le pays possède des ruines de Carthage, cliché arrêté dans le temps, où se côtoient habitats contemporains et ruines datant d’autres millénaires, image de la grandeur d’une ancienne citée Carthaginoise, de la présence Romaine sur le pourtour Sud de la Méditerranée, d’un port militaire imposant, de temples, sanctuaires et thermes millénaires transposés dans une luxueuse banlieue moderne. Vu sa situation géographique, la Tunisie offre une proximité géographique attrayante pour les «Tours Opérateurs» et autres composantes de l’industrie touristique. C’est un pays accueillant, pointant d’un  côté vers  l’Europe. Plongeant d’autre part ses  racines dans  les profondeurs du Sahara,  la Tunisie est par excellence un trait d’union entre l’Europe  et  l’Afrique,  entre l’Orient  et  l’Occident.
Un des meilleurs atouts touristiques de ce pays est la beauté de ses plages. Tout le long du littoral, des hôtels splendides accueillent les vacanciers, à côté d’un grand choix de clubs, du plus simple au plus luxueux. Dans le secteur du thermalisme et de l’hydrothérapie, la Tunisie présente tout son savoir-faire, reconnu à l’échelle internationale, au service de ses visiteurs.
Dans le domaine de l’agriculture, la Tunisie ne manque d’atouts non plus. En effet, l’avantage compétitif de l’agriculture tunisienne découle de son potentiel agronomique et surtout de l’ingéniosité de ses hommes. Les pratiques agricoles en zones arides y sont bien maîtrisées. Malgré son aridité le climat offre de grandes chances en Tunisie, non seulement dans les produits qui lui sont spécifiques, mais aussi dans beaucoup de produits à haute valeur commerciale, tels que les produits de la mer, les produits alimentaires biologiques ou les primeurs.
S’agissant du secteur des TIC, la Tunisie s’est engagée très tôt dans le développement de ce secteur comme un des piliers de sa politique de développement économique et sociale. Elle a alors mis en place une stratégie ambitieuse et volontariste qui lui a permis de se positionner comme un partenaire en TIC incontournable. En témoigne la présence en Tunisie de plusieurs multinationales et acteurs d’envergure internationale.

Synthèse
Madiba KEITA

 

Source: essor

MaliwebPolitique
Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chaheb, est arrivé hier à Bamako. Il a été accueilli à sa descente d’avion par le Premier ministre, Modibo Keita, en compagnie duquel il présidera ce matin l’ouverture du forum des hommes d’affaires maliens et tunisiens La coopération entre le Mali et la Tunisie a...