La salle de réunion du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation a servi de cadre, le jeudi 18 juillet 2019, à la cérémonie de signature de l’accord subsidiaire pour la gestion des fonds de mise en œuvre de l’extrant N°3 du programme d’appui à la décentralisation. Ledit accord a été signé par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Boubacar Alpha Bah, l’ambassadeur du Danemark au Mali, Mme Marianne Kress et par le directeur général de l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT), Modibo Cissé. Cet accord permettra au Danemark de financer 161 projets dans 4 régions au Mali à hauteur de plus de 9 milliards de FCFA.

Au cours de la présentation de l’accord, le directeur général de l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT), Modibo Cissé a fait savoir que l’objectif du programme d’appui à la décentralisation est d’améliorer la gouvernance démocratique et inclusive par le renforcement de la participation citoyenne et la prestation de service au niveau local. Avant d’ajouter que la contribution Fonds national d’appui aux collectivités territoriales (FNACT)/ANICT 2019 prendra en compte 79 communes dans 4 régions (Mopti, Ségou, Kayes et Koulikoro). A ses dires l’exécution de cet accord permettra de financer 161 projets d’envergure à fort impact dans les secteurs de l’éducation (93 projets de construction et équipement d’écoles), de la santé (30 projets de centre de santé communautaire+ maternité avec l’équipement), de l’hydraulique (26 projets d’adduction d’eau), de l’agriculture ( 5 projets d’aménagement de périmètres maraîchers, de l’économie (6 projets, marchés et centre d’hébergement), et du transport (1 projet de piste rurale). A sa suite, l’ambassadeur du Danemark au Mali, Mme Marianne Kress a fait savoir que la signature de cet accord est le couronnement d’un long processus qui a commencé en janvier 2019 par le suivi terrain et par la revue technique de l’engagement avec le Ministère. Ce travail d’analyse, dit-elle, a permis d’élaborer avec l’ANICT un nouveau mode opératoire pour leur appui aux investissements des collectivités territoriales visant la performance dans la mise en œuvre. A l’en croire, ce nouveau mode opératoire est fondé sur les critères comme l’envergure des projets, l’impact sur l’amélioration des conditions de vie des populations la synergie avec les appuis des autres PTFs (Partenaires techniques et financiers) et de l’Etat, l’accessibilité aux sites des projets sur le plan sécuritaire et la pertinence des projets en termes de réponse aux besoins de la population. « Suite aux constats du faible impact de notre contribution au FNACT 2017 à hauteur de 5,5 milliards de FCFA, nous avons opté pour cette nouvelle approche de ciblage de 79 communes dans les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou et Mopti. Ce choix a été fait suite à une analyse des approches et interventions des différents partenaires. A la suite d’un travail conjoint avec les communes concernées, il a été sélectionné 161 projets d’envergure dans les domaines de l’éducation, la santé, l’hydraulique, l’agriculture, l’économie et le transport pour un coût total d’environ 110 millions DKK soit environ 9,5 Milliards de F CFA. Les projets seront réalisés sur la période juillet 2019-juin 2020 », a souligné l’ambassadeur Mme Marianne Kress. A l’en croire, la lutte contre la pauvreté est l’une des priorités du Danemark. « C’est pour cette raison que nous appuyons les investissements qui satisferont directement les besoins des populations à la base. Pour assurer l’atteinte des résultats et un impact, l’approche est basée sur le principe de la performance, d’une part au respect des procédures de passation des marchés, la qualité, le fonctionnement et l’entretien des investissements ainsi qu’un bon archivage des documents des projets au niveau des communes d’autre part. Dans le but d’atteindre la performance requise, l’ambassade envisage dans le cadre de cet accord d’appuyer la restructuration de l’ANICT et la régionalisation du FNACT en synergie avec les PTFs intéressés (Banque Mondiale, KFW et autres) », a-t-elle dit. Dans l’objectif d’avoir des investissements de qualité dans un délai raisonnable, Mme Marianne Kress a signalé que l’ambassade vient de recruter des bureaux pour renforcer les capacités des communes bénéficiaires dans la conduite du processus de passation des marchés et l’assurance qualité des réalisations. Prenant la parole, le ministre Boubacar A Bah dit Bill a salué l’effort du Royaume de Danemark en faveur du Mali. Avant de donner l’assurance pour la bonne gestion des fonds alloués aux collectivités territoriales. La cérémonie a pris fin par la signature de l’accord par le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, Boubacar Alpha Bah, l’ambassadeur du Danemark au Mali, Mme Marianne Kress et par le directeur général de l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales (ANICT), Modibo Cissé.

Aguibou Sogodogo

Source: Le republicain mali

MaliwebCoopération
La salle de réunion du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation a servi de cadre, le jeudi 18 juillet 2019, à la cérémonie de signature de l’accord subsidiaire pour la gestion des fonds de mise en œuvre de l’extrant N°3 du programme d’appui à la décentralisation. Ledit...