Lors de leur 5e sommet à Ouagadougou, les chefs de l’Etat du G5-Sahel ont décidé d’implanter un Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alertes précoces (CSAMAP), basé dans la capitale burkinabé, pour renforcer la sécurité dans l’espace sahélien.

Aux termes de la 5e session les chefs d’Etat ont décidé d’implantation le Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alertes précoces (CSAMAP) à Ouagadougou, à l’image du Collège de défense à Nouakchott, du Centre sahélien de sécurité à Bamako, de l’Académie régionale à Koundoul au Tchad et du Centre de fusion des renseignements à Niamey.

Les chefs d’Etat ont instruit au conseil des ministres en charge des Transports et le secrétariat permanent de prendre les dispositions pour la création de la compagnie aérienne sous format de l’option 5 adoptée par les ministres en charge des Transports les 27 et 28 septembre 2018 à Niamey. Et d’assurer la réalisation d’un audit technique et opérationnel, d’un audit financier et d’un audit des capacités humaines des compagnies existantes.

Le conseil des ministres et le secrétariat permanent ont été commis par les dirigeants de l’espace du G5-Sahel de prendre des dispositions nécessaires pour opérationnaliser le dispositif de suivi des annonces faites par la coordination des partenaires et des bailleurs de fonds de G5-Sahel dans le cadre du Programme d’investissements prioritaires (PIP).

Appel à la responsabilité des médias

Ils devront aussi engager des mesures idoines pour l’accélération de la mise en place de l’Académie régionale de la police de Koundoul au Tchad et de faire une étude de faisabilité sur le chemin de fer à partir des ressources propres. La plaque tournante de la présidence 2019 du G5-Sahel a été donnée au président burkinabé, Roch Marc Christian Kaboré. La prochaine session se tiendra à Nouakchott en 2020.

Les chefs d’Etat de l’espace G5-Sahel ont appelé les médias à un traitement responsable des informations sur les attaques terroristes et les conflits intercommunautaires. Selon le président du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, les hommes de médias devraient respecter la déontologie par rapport aux informations relevant du caractère sensible des risques permanents de tension sociale.

Les dirigeants de l’espace du G5-Sahel ont félicité les forces de défense et de sécurité pour les efforts et sacrifices consentis tout en s’inclinant devant la mémoire de ceux tombés au champ d’honneur. Il s’agit notamment des 11 soldats tchadiens lors de l’attaque terroriste de base de la Minusma d’Aguelhok et des soldats burkinabés. Ils ont présenté leurs condoléances aux familles endeuillées et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Moribafing Camara

Source: L’Indicateur du Renouveau

 

MaliwebCoopérationSociétéminusma
Lors de leur 5e sommet à Ouagadougou, les chefs de l’Etat du G5-Sahel ont décidé d’implanter un Centre sahélien d’analyse des menaces et d’alertes précoces (CSAMAP), basé dans la capitale burkinabé, pour renforcer la sécurité dans l’espace sahélien. Aux termes de la 5e session les chefs d’Etat ont décidé d’implantation...