Gilles Huberson ambassadeur france mali

L’ambassade de France a servi de cadre, ce jeudi 10 octobre 2013, à une conférence de presse organisée par S.E Gilles Huberson, premier responsable de cette ambassade dans notre pays. A l’occasion, S.E Huberson a présenté à la presse le site internet de l’ambassade de France au Mali dénommé : « Transparence de l’aide de la France au Mali : Les projets et programmes ».

Selon S.E Huberson, l’initiative de la création de ce site au Mali est de M. Pascal Canfin, ministre français délégué chargé du développement. Lors de la conférence, les projets et programmes qui portent sur des domaines variés tels que l’agriculture et la sécurité alimentaire, l’éducation et la culture, l’eau et l’assainissement, l’aide humanitaire, la santé et l’environnement ont été dévoilés.

 

Par ailleurs, la France programme d’assainir les caniveaux et de faire sortir les déchets solides au niveau de la commune II et V du district de Bamako. Le coût de cette réalisation s’élève à 9 millions de F CFA. Concernant les régions du Nord, notamment les régions de Tombouctou et de Gao, elle envisage d’appuyer la campagne agricole de l’année 2013-2014 qui doit se limiter au mois d’Avril de  l’année 2014.

 

Actuellement, la France compte dans notre pays, 35 Partenaires Techniques et Financiers. Les projets et programmes lancés dans le domaine de la santé, de l’assainissement et de l’aide humanitaire seront exécutés dans toutes les régions du Mali, selon S.E Huberson.

 

Il faut rappeler que lors de la conférence de Bruxelles sur l’aide au Mali, la France s’est engagée à consacrer 280 millions d’euros à l’aide au développement pour financer le plan pour la Relance Durable du Mali (PRED) sur la période 2013-2014.

 

Pour ce qui est du contrôle citoyen sur d’éventuels dysfonctionnements dans la réalisation des projets, il s’exerce via les réseaux sociaux et les mobiles.

Un formulaire de dialogue et un numéro de téléphone seront mis à la disposition de tous les maliens qui veulent exercer ce contrôle, a déclaré l’ambassadeur.

 

Le site permettra également aux visiteurs de signaler par email ou SMS toute anomalie qu’ils pourraient constater dans la conduite d’un projet quelconque et un dispositif sera pleinement opérationnel à la fin du mois d’octobre avec l’arrivée d’un personnel spécialement dédié à ce site.

 

A noter que la mise en ligne de ce site a pour principal objectif de faire participer le citoyen lambda au processus de contrôle de l’aide et ainsi rendre efficace la réalisation de tous les projets.

 

Rokia Coulibaly

 (stagiaire)

Source: Le 26 Mars