Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a participé samedi 14 septembre, à Ouagadougou, au Burkina Faso, aux travaux du sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des État de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) consacré à la lutte contre le terrorisme.

Cette importante rencontre internationale élargie à la Mauritanie, au Tchad et au Cameroun a été conjointement initiée par la CEDEAO et le G5 Sahel. Elle vise essentiellement à renforcer la coopération et la coordination en matière de prévention et de lutte contre le terrorisme à travers un examen approfondi de la mise en œuvre des mesures adoptées jusqu’à ce jour.

A l’ouverture des travaux, le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, Président en exercice de la CEDEAO a exprimé sa gratitude à ses homologues pour leur engagement renouvelé à la concrétisation de la vision 2020 de construire une CEDEAO des peuples, où règnent la stabilité, la cohésion sociale et la solidarité pour le bien-être des populations.

Le Président Faure Gnassingbé, qui fait de la paix et de la stabilité la base de toute politique de développement économique et social, s’est félicité des nouvelles recommandations et décisions de l’instance sous-régionale au regard de la persistance du terrorisme qui transcende désormais les frontières.

Le Président de la République a réitéré devant ses pairs, l’engagement résolu du Togo à mutualiser les mécanismes nationaux en vue d’une synergie d’action efficace dans l’éradication du terrorisme sous toutes ses formes.

Le chef de l’Etat s’est alors félicité de la participation du Togo aux opérations de maintien de la paix et de sa contribution à la mise en œuvre des initiatives régionales et internationales visant une approche concertée et holistique des menaces sécuritaires, notamment le sommet de Lomé sur la sécurité et la sûreté maritimes, le sommet conjoint CEDEAO-CEEAC qui a abouti à la « Déclaration de Lomé sur la paix, la stabilité et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent » et « l’Initiative d’Accra » pour une approche communautaire de l’insécurité.

A son arrivée au Burkina Faso, le chef de l’Etat a été accueilli par son homologue  Roch Marc Christian Kaboré et le président de la Commission de la CEDEAO. Une forte colonie togolaise a également fait le déplacement de l’aéroport international de Ouagadougou, pour saluer le Président de la République, et lui témoigner sa gratitude pour sa politique de paix, de stabilité, de développement national et d’intégration régionale.

MaliwebCoopération
Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé a participé samedi 14 septembre, à Ouagadougou, au Burkina Faso, aux travaux du sommet extraordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des État de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) consacré à la lutte contre le...