Dans l’après-midi d’hier, le président de la République a visité les stands d’exposition au Musée historique militaire, sur les hauteurs de Luanda. In situ, Ibrahim Boubacar Keïta a pu contempler les richesses culturelles de plus d’une dizaine de pays, dont le nôtre, qui participent à la Biennale. Après avoir fait le tour du site, le chef de l’Etat a dit ressentir beaucoup d’émotions. En effet, il a été impressionné par ce Musée consacré aux héros du continent et à tous les pères fondateurs de l’Angola moderne. Ibrahim Boubacar Keïta a exprimé sa gratitude à ceux qui animent le stand Mali, notamment ses «parents dogons».


Peu avant, le chef de l’Etat avait été reçu en audience par le président angolais João Manuel Gonçalves Lourenço. Lors de cet entretien d’une trentaine de minutes, il a été question de la coopération bilatérale et surtout de la «nécessité pour nos deux pays de rehausser nos relations à la hauteur de l’estime que nous nous portons», selon le président Keïta.
Aussi, ont-ils convenu de la nécessité d’approfondir l’ancrage historique, politique et idéologique des deux nations. En effet, le chef de l’Etat a estimé que le Mali et l’Angola ne peuvent pas «continuer à avoir des relations excellentes au plan politique, sans traduction économique». Et d’assurer que dans les jours qui viennent, «nous verrons effectivement un très net réchauffement de nos relations».

I. D.

Source: L’Essor-Mali

MaliwebCoopération
Dans l’après-midi d’hier, le président de la République a visité les stands d’exposition au Musée historique militaire, sur les hauteurs de Luanda. In situ, Ibrahim Boubacar Keïta a pu contempler les richesses culturelles de plus d’une dizaine de pays, dont le nôtre, qui participent à la Biennale. Après avoir...