La 12è session du Comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique entre le Mali et l’Algérie s’est tenue, le mardi 30 janvier 2019 au ministère de la Défense.

La coopération militaire (l’état récapitulatif des activités de formation au titre du cycle 2017-2018 et le 1er cycle 2018-2019) et les perspectives pour l’année 2019-2020, étaient les deux principaux points inscrits à l’ordre du jour de cette session.

C’était sous la coprésidence des présidents du Comité mixte, l’inspecteur général des Armées maliennes, le général de division Ibrahim Dahirou DEMBELE, et son homologue algérien, le général major Moustapha OUDJANI.

Cette réunion à laquelle ont pris part plusieurs hauts gradés des armées des deux pays, a été l’occasion pour non seulement d’évaluer les domaines de coopération militaire, mais aussi de stimuler les stratégies de développement de cette opération.

Le chef de la délégation malienne, général de division Ibrahim Dahirou DEMBELE s’est félicité du niveau de la coopération militaire entre notre pays et l’Algérie, notamment en termes de formation. En effet, a-t-il rappelé, dans le cadre de cette opération, l’Algérie a offert plusieurs bourses à l’Armée malienne et continue d’en offrir. Ce qui fera dire à l’inspecteur général des Armées que notre pays est particulièrement fier de sa coopération militaire avec son voisin Algérien. Il en veut pour preuve : la profondeur des liens historiques, géographiques et culturelles qui unissent les deux pays.

Cette coopération est, selon lui, l’expression d’une solidarité agissante entre deux pays frères partageant un destin commun et ayant pour leur peuple de grande ambition.

Le général Dahirou DEMBELE a également salué le rôle joué par l’Algérie dans la signature de l’accord pour la paix du 15 mai et du 20 juin 2015. De même que la sage direction du Comité de suivi de l’Accord (CSA) dont les travaux ont permis d’engranger des résultats appréciables dans la mise en œuvre de cet accord.

Pour le chef de la délégation algérienne, le Général Major OUDJANI, cette session traduit la volonté commune de renforcer la coopération, le bon voisinage, la lutte contre le terrorisme pour la sécurité commune.

«Il ne fait de doute que le défi du terrorisme et celui de la criminalité transfrontalière, auxquels le Mali et l’Algérie sont régulièrement confrontés, imposent aux deux pays de mutualiser leur moyens en vue d’apporter une réponse appropriée», préconise le général Major Moustapha OUDJANI

Pour ce faire, a-t-il indiqué, une nouvelle dynamique dans la coopération bilatérale entre les deux armées est nécessaire pour endiguer dans la bande sahélo-saharienne le fléau du banditisme, du trafic de drogue, de l’apparition de nouvelles formes de menace et du terrorisme transnational.

Par Abdoulaye OUATTARA

Info-matin

MaliwebCoopérationSociété
La 12è session du Comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique entre le Mali et l’Algérie s’est tenue, le mardi 30 janvier 2019 au ministère de la Défense. La coopération militaire (l’état récapitulatif des activités de formation au titre du cycle 2017-2018 et le 1er cycle...