Notre pays et la Russie sont de vieux amis. Leurs relations d’amitié et de coopération remontent aux premières heures de l’indépendance du Mali. Les deux parties ont à cœur
de redynamiser ces relations mutuellement avantageuses

Selon le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, historiquement, les relations diplomatiques entre la République du Mali et l’ex-Union des Républiques socialistes soviétiques (URSS) ont été établies le 14 octobre 1960. Quelques mois après, la mission diplomatique soviétique fut ouverte le 26 janvier 1961 à Bamako et celle du Mali à Moscou en avril de la même année. Notre pays a ensuite reconnu la Russie en tant qu’état successeur de l’URSS le 16 janvier 1992.
Dès son accession à l’indépendance, le Mali a bénéficié d’un soutien substantiel de l’Union soviétique sous forme de prêts sans intérêts estimé à la date du 1er août 1998 à environ 256,086 milliards de Fcfa. Ce qui a permis la réalisation de nombreux projets de développement dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture, des mines, des sports, entre autres.
Durant la période allant de 1960 à 1990, la coopération entre le Mali et l’ex-URSS était exemplaire. L’Union soviétique a aidé notre pays dans ses efforts de formation des cadres dans beaucoup de domaines. Des milliers de cadres maliens ont été formés dans les universités soviétiques et contribuent aujourd’hui au développement du pays.

Mais, avec l’éclatement de l’Union, elle a été quasiment gelée, voire interrompue, n’étant plus à la hauteur des relations diplomatiques qui datent de l’ère soviétique. Néanmoins, de la période post-crise de 2012 à nos jours, surtout après l’élection du président Ibrahim Boubacar Keïta en 2013, la coopération entre les deux pays connaît une dynamique nouvelle. Plusieurs actions peuvent étayer cette redynamisation des relations d’amitié entre les deux pays. Il s’agit, entre autres, de la visite au Mali en octobre 2016 du vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, dans le cadre des consultations politiques entre la Fédération de Russie et notre pays ; de la visite de travail effectuée du 8 au 10 septembre 2014 à Moscou par Abdoulaye Diop alors ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine à l’invitation de son homologue russe, Serguei Lavrov.

Plus récemment, il y a eu la visite à Moscou du 9 au 10 juin 2019 de Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale pour la tenue des consultations politiques Mali-Russie. On peut retenir aussi la visite, en juin dernier, du ministre de la Défense et des Anciens combattants, général Ibrahim Dahirou Dembélé pour prendre part au Forum militaire international « Armée 2019 ». à cette occasion, le ministre Dembélé a signé avec son homologue russe un accord de défense. Aussi, le président de l’Assemblée nationale Issaka Sidibé s’est rendu en Russie où il a participé à deux fora consécutifs des parlementaires et à un forum dédié aux relations Russie-Afrique.
En plus de ces visites réciproques, les deux pays ont célébré conjointement et de manière solennelle, le 55e anniversaire de leurs relations bilatérales en octobre 2015. Et actuellement, ils coopèrent surtout dans le domaine militaire, de l’éducation, de la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière à travers un groupe de travail créé dans ce sens.

En vue de renforcer et d’élargir leurs relations de coopération et de partenariat, le Mali et la Russie tiennent des consultations politiques périodiques de haut niveau. La dernière réunion dans ce cadre a eu lieu à Moscou le 10 juin dernier. Elle a permis de renforcer les relations de coopération entre les deux pays tout en ouvrant de nouvelles perspectives.
Au plan multilatéral, la Russie, membre permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, soutient le Mali à travers les différentes résolutions adoptées dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).
En fin de mission dans notre pays et reçu par le chef de l’état à Koulouba pour lui faire ses adieux, il y a quelques mois, l’ancien ambassadeur de Russie Alexey Doulian avait souligné des points de ressemblance entre les deux pays. Il a dit retenir du Mali un peuple épris de paix, qui tient hautement à l’indépendance et à la dignité.

Dieudonné DIAMA

Source: L’Essor-Mali

MaliwebCoopération
Notre pays et la Russie sont de vieux amis. Leurs relations d’amitié et de coopération remontent aux premières heures de l’indépendance du Mali. Les deux parties ont à cœur de redynamiser ces relations mutuellement avantageuses Selon le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, historiquement, les relations diplomatiques entre...