Le Grand Hôtel de Bamako a abrité, hier, mardi 22 octobre, la conférence-débat, sur le rapport de l’indice de la faim dans le monde en 2019, fait par Global Hunger Index (GIH), produit par Welthungerhilfe et Concern Worlwide. L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Housseïni Amion Guindo. Lequel avait à ses côtés, le nouvel Ambassadeur d’Allemagne au Mali, S.E.M. Dietrich Fritz Reinhold Pohl et le Directeur de Welf Hunger Hilfe, Bern Schwenk.

 

L’indice de la faim dans le monde est un outil statistique permettant de mesurer et de suivre de manière détaillée l’évolution de la faim dans le monde, pays par pays et région par région. Dans ce nouveau rapport de Global Hunger Index (GIH), les statistiques relèvent que si le monde a fait des progrès dans la réduction de la faim dans le monde depuis 2000, le chemin à parcourir reste encore long. Car, pour les 117 pays étudiés par le GHI, les niveaux de faim sont encore graves ou alarmants dans 47 pays.

Parmi les états pour lesquels des données sont disponibles, un pays comme la République centrafricaine souffre d’un niveau extrêmement alarmant, tandis que le Tchad, Madagascar, le Yémen et la Zambie souffrent d’un niveau alarmant de faim.

Les situations de faim et de dénutrition sont considérées comme très préoccupantes dans les pays comme le Burundi, Comores, l’Erythrée, la Libye, la Papouasie-nouvelle guinée, la RDC, la Somalie, le Soudan du sud et la Syrie.

En effet, le Directeur de Welf Hunger Hilfe, a souligné que, cette fois, le rapport fait le lien entre « le défi de la faim et des changements climatiques  » dans le monde. A cet effet, l’ambassadeur d’Allemagne au Mali a indiqué l’urgence de développer des stratégies d’adaptation aux effets du changement climatique. Occasion d’apprécier les résultats engrangés par le Mali durant la campagne, agricole 2018-2019, qui est passée jusqu’à 10 millions de tonnes de productions de céréales. Ainsi, il dira que l’Allemagne soutient une approche intégrée au Mali pour développer le secteur agricole, « nous travaillons pour le renforcement de l’irrigation de proximité à grande échelle avec des techniques grâce au Centre d’Innovation verte « . 

Pour le ministre, Housseyni Amion Guindo, le Département de l’Environnement et de l’Assainissement suit avec intérêt l’appui technique et financier de la République Fédérale d’Allemagne. A l’entendre, les changements climatiques sont un sujet de préoccupation pour l’humanité toute entière. Il constitue une menace importante pour la réduction de la pauvreté dans le monde, pour des pays comme le Mali.  Et d’ajouter que pour faire face aux enjeux, le Mali a adopté des politiques, des stratégies et des plans d’actions. Parmi lesquels la Contribution Déterminée au niveau National (CDN), qui constitue son instrument de mise en œuvre de l’Accord de Paris.

O.B

Source: l’Indépendant

MaliwebCoopérationSociété
Le Grand Hôtel de Bamako a abrité, hier, mardi 22 octobre, la conférence-débat, sur le rapport de l’indice de la faim dans le monde en 2019, fait par Global Hunger Index (GIH), produit par Welthungerhilfe et Concern Worlwide. L’ouverture des travaux était présidée par le ministre de l’Environnement, de...