Après les accusations de corruption portées contre la justice par l’ambassadeur allemand, les deux syndicats de la magistrature (SAM et SYLMA) sont montés au créneau ce weekend pour condamner, porter la contradiction, mettre en garde contre des attaques fallacieuses et appeler le gouvernement à assumer désormais ses responsabilités.

COMMUNIQUE CONJOINT SAM-SYMMA N° « 04/2019

Après les accusations de corruption portées contre la justice par l’ambassadeur allemand, les deux syndicats de la magistrature (SAM et SYLMA) sont montés au créneau ce weekend pour condamner, porter la contradiction, mettre en garde contre des attaques fallacieuses et appeler le gouvernement à assumer désormais ses responsabilités.

COMMUNIQUE CONJOINT SAM-SYMMA N° « 04/2019

Le Syndicat Autonome de la Magistrature (SAM) et le Syndical Libre de la Magistrature (SYLIMA) constatent avec de circonspection depuis un certain temps une prolifération d’attaques aussi infondées qu’indécentes contre la justice malienne et dont la dernière en date est celle qui ressort de l’interview accordée par son Excellence Dietrich BECKER, Ambassadeur d’Allemagne au Mali, au Journal « l’indépendant » dans sa parution N° 4763 du lundi 15 juillet 2019.

De telles attaques, qui sont à tous égards diffamatoires et de nature à porter gravement atteinte à l’honneur de la justice et au climat des affaires au Mali, sont intolérables.

Le SAM et le SYLIMA condamnent avec la dernière vigueur ces différentes attaques faisant état de la corruption de la justice sans en apporter la moindre preuve.

Le Mali étant un État de droit, le SAM et le SYLIMA invitent toute personne ayant connaissance de cas individuels de corruption dans la justice à saisir qui de droit dans le strict respect de la présomption d’innocence, plutôt que de s’adonner à de telles supputations.

Tout en se réservant le droit d’user des voies de droit appropriées contre tout auteur d’attaques infondées contre la justice, qui qu’il soit, le SAM et le SYLIMA mettent en garde les auteurs de tels agissements et invitent le gouvernement à prendre ses responsabilités.

Le SAM et le SYLIMA rappellent à l’opinion publique nationale et internationale que la justice malienne qui s’évertue à donner satisfaction au peuple malien dans des conditions extrêmement difficiles (moins de 1 % du budget national), ne mérite pas leur silence face à un tel traitement que rien ne justifie.

Tout en rassurant leurs militants de leur engagement à défendre leurs intérêts matériels et moraux et la corporation par tous les moyens légaux, le SAM et le SYLIMA les invitent à la vigilance et à la mobilisation pour barrer la route à de telles pratiques.

Sentiments militants !

Bamako, le 20 juillet 2019

Pour le SAM

Mamadou Kassogué

Pour le Sylma Hady Macky Sall

Source: info-matin

MaliwebCorruption
Après les accusations de corruption portées contre la justice par l’ambassadeur allemand, les deux syndicats de la magistrature (SAM et SYLMA) sont montés au créneau ce weekend pour condamner, porter la contradiction, mettre en garde contre des attaques fallacieuses et appeler le gouvernement à assumer désormais ses responsabilités. COMMUNIQUE CONJOINT...