Un malentendu médiatique avait fait parcourir la rumeur de sa libération au lendemain du coup d’Etat militaire du 18 août dernier. Mais depuis quelques jours, les choses sont en effet rentrées dans l’ordre et le « paysan-modèle » Bakary Togola admis dans une clinique de la Commune VI, espère obtenir sous peu une remise en liberté sous caution. Son dossier judiciaire est désormais entre les mains des juges de la chambre d’accusation de la Cour d’appel de Bamako.

La caution initiale de plus de 3 milliards de FCFA proposée par le juge d’instruction pourrait être considérablement revue à la baisse, selon une source proche du dossier.
L’année 2019 a été plutôt vécue comme une année triste, sombre pour les parents, amis et proches de Bakary Togola, incarcéré depuis le 13 septembre à la maison centrale d’arrêt de Bamako. Cette arrestation a été douloureusement ressentie comme un électrochoc, dans tout le pays, particulièrement la coordination des amis de Bakary Togola (CNA/BT), dont il est le parrain, dont le slogan « la terre ne ment pas »,est devenue depuis plusieurs années, la principale devise du monde paysan.
Trois coaccusés du célèbre paysan ont été libérés par la Cour d’Appel (peu avant la chute du président IBK), après le paiement de cinq millions de FCFA de caution contre la somme de 25 millions de FCFA initialement proposés par le juge d’instruction.
B. CAMARA

Source : Le Phénix

MaliwebCorruption
Un malentendu médiatique avait fait parcourir la rumeur de sa libération au lendemain du coup d’Etat militaire du 18 août dernier. Mais depuis quelques jours, les choses sont en effet rentrées dans l’ordre et le « paysan-modèle » Bakary Togola admis dans une clinique de la Commune VI, espère...