Si depuis l’arrivée du président IBK aux affaires en 2013, la lutte contre la corruption et la délinquance financière a été plutôt un slogan creux, l’on peut maintenant affirmer, sans le moindre risque de se tromper, que le combat contre ce fléau est réellement engagé suite à l’arrestation de Bakary Togola, l’une des personnalités les plus influentes du pays mais qui se révèle surtout comme un défenseur acharné du chef de l’Etat, auprès de qui il bénéficie d’une réelle sympathie et admiration.

 

Mais la véritable question que le citoyen lambda ne cesse de se poser depuis son arrestation est de savoir quelles autres personnes ou personnalités seraient impliquées dans cette affaire de détournement présumé de 9,5 milliards FCFA. Des anciens ministres de l’Agriculture ou des Présidents Directeurs généraux (anciens ou nouveaux) de la CMDT sont-ils concernés ? Qui d’autres sur la liste du nouveau procureur du Pôle économique et financier de Bamako, Mamoudou Kassogué ? Celui-là même qui a juré de traiter tous les dossiers qui dormaient (du sommeil de la corruption) au niveau de sa structure. Une autre question qui trottine dans la tête des sceptiques est de savoir si le procureur anti-corruption Kassogué va réussir là où ses prédécesseurs Sombé Thera et Daniel Tessougué ont lamentablement échoué ?

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCorruptionJusticeSociété
Si depuis l’arrivée du président IBK aux affaires en 2013, la lutte contre la corruption et la délinquance financière a été plutôt un slogan creux, l’on peut maintenant affirmer, sans le moindre risque de se tromper, que le combat contre ce fléau est réellement engagé suite à l’arrestation de...