Des individus malintentionnés veulent ternir l’image du Préfet de Kati, Sadio Keïta. Son nom est cité dans une affaire foncière de la parcelle numéro 37 dans le lotissement de Kabala.  Une affaire qui ne date pas d’aujourd’hui. Contrairement aux mensonges qui circulent sur le préfet, c’est grâce  à sa bonne foi que les personnes dont les parcelles  ont été  spoliées par les prédateurs fonciers ont été remises dans leurs droits.

Selon nos investigations,  l’affaire en question  remonte dà 2009. En ce  moment,  c’était  M.  Sylla  qui  était le préfet  du cercle de Kati. Et c’est lui qui a morcelé cette parcelle,  et  non Sadio Keïta.

Cette affaire oppose certaines familles qui résident depuis des années et un opérateur économique. Les familles victimes de cette escroquerie foncière détiennent tous leurs documents admiratifs  en bonne et due forme.  Donc, ceux de l’opérateur économique sont faux.  Ce denier, dont nous préférons  taire le nom d’abord, voulait coute que coute faire expulser, avec la complicité des prédateurs fonciers, les pauvres familles qui détiennent les vrais documents de Kati. Et qui habitent dans la zone depuis des années, précisément sur la parcelle  numéro 37 du lotissement de Kabala.

Donc, cette affaire est antérieure au préfet Sadio  Keïta. L’affaire avait été classée sans suite par son prédécesseur.  C’est après la venue de M. Keïta à la tête de la préfecture de Kati que ce dossier refait surface. Et cela, par la volonté de M. Keïta. Cette volonté  patriotique du  préfet de bien servir  son pays  et mettre fin à l’inégalité entre les pauvres citoyens et les plus riches a permis aux familles qui étaient sur le point d’être expulsées à  Kabala de retrouver leurs droits. Depuis lors, il est dénigré  par tous les moyens par les prédateurs fonciers. Il est donc victime de son honnêteté.  Malgré leur campagne de dénigrement, l’homme reste et demeure déterminé contre les prédateurs fonciers dans son cercle. Selon nos investigations,  tout ce que les détracteurs du préfet racontent par ci par là dans  est archifaux. Tout ce que nous pouvons dire, à      travers nos  enquêtes, c’est un  homme honnête qui n’aime pas l’injustice et l’inégalité. Voilà la   vraie raison de cette campagne d’intoxication. Nous y reviendrons dans nos prochaines  parutions.

Lassi Sanou

Source: ledemocratre Mali

MaliwebCorruption
Des individus malintentionnés veulent ternir l’image du Préfet de Kati, Sadio Keïta. Son nom est cité dans une affaire foncière de la parcelle numéro 37 dans le lotissement de Kabala.  Une affaire qui ne date pas d’aujourd’hui. Contrairement aux mensonges qui circulent sur le préfet, c’est grâce  à sa...