Depuis l’avènement de la démocratie à nos jours, la commune de Baguinéda n’a jamais eu de député ayant été à la hauteur de la tâche. Les uns ne valent pas mieux que les autres en termes d’ignorance et dans la capacité à détourner les biens d’autrui en leur faveur. Il serait utile pour la première fois dans l’histoire de la démocratie malienne que les députés lèvent l’immunité parlementaire à ceux d’entre eux sont mêlés dans des détournements à outrance.

Même s’ils ne le font pas pour eux au moins qu’ils préservent les citoyens maliens contre les prédateurs. De nos jours beaucoup trop d’hommes politiques se cachent derrière cette impunité pour faire main basse sur le bien commun. Aujourd’hui au moment où certains croupissent en prison, certains de leurs complices mènent la vie tranquille. Le cas de l’actuel député de Baguineda doit attirer l’attention. Il se nomme Toumani Diarra, connu sous le sobriquet de Vieux Ba Précédemment maire de la commune rurale de Baguinéda et presque souillé dans toutes les magouilles foncières de la commune.

Qui veut savoir de quoi le député est capable mieux vaut se rendre à Baguinéda. Que ce soient des places publiques à Kobalacoro en passant par les champs cultivables des paysans et habitants de Baguinéda sise à Kolè, Toumani Diarra ne manifestait point d’inquiétude pour les morceler et vendre dans le seul but de s’enrichir. Pour se faire, il opérait en bande organisée avec la complicité du chef de village de Baguinéda camp Drissa Coulibaly. Pire que le député, ce dernier demeuraitn manœuvre à l’usine de Baguineda. Lui également se trouve enfoncer dans toutes les sales affaires de la localité.

Aujourd’hui, le nommé Toumani Diarra endosse sur ses épaules la vente de plus de 300 hectares de terres cultivables non seulement à Mouzoun. Il compte sur le nouveau parti politique ASMA dans lequel il a émigré arrêter la marche de la machine judiciaire. Tout compte fait, le Procureur de la République du pôle économique et financier M Kassogué attend de pieds fermes quiconque s’aventure à détourner les deniers publics avec la dernière rigueur.

Sur ce coup, l’insatiable Toumani Diarra dit Vieux Ba se retrouve dans une position inconfortable. Tôt ou tard la vérité va triompher pour le plus grand bonheur des paysans de la commune rurale de Baguinéda. Les nombreuses victimes sont prêtes à témoigner.

Source: Sirène

MaliwebCorruptionMaliweb Malijet Maliactu
Depuis l’avènement de la démocratie à nos jours, la commune de Baguinéda n’a jamais eu de député ayant été à la hauteur de la tâche. Les uns ne valent pas mieux que les autres en termes d’ignorance et dans la capacité à détourner les biens d’autrui en leur faveur....