Désormais, des reçus seront obligatoirement payés par les usagers de la route en cas d’infraction routière. Cette mesure officielle, conjointement annoncée par les départements de la Justice et la Sécurité intérieure, a été largement applaudie par les Maliens à cause des tracasseries routières devenues insupportables par la faute de policiers irrémédiablement corrompus. La nouvelle est tombée comme un couperet dans le monde de la police.


En effet, des reçus viennent d’être formellement remis en debut de semaine à la haute hiérarchie policière comprenant les services de la circulation routière. Ces documents administratifs, censés réguler la circulation routière à travers un meilleur système d’organisation, lequel, bien entendu, profiterait mieux aux caisses de l’Etat, ne fera pas du tout l’affaire de certains agents de la circulation routière. Ces policiers, qui n’ont autre vocation que de passer tout leur temps de service à racketter de pauvres usagers de la route, verront bientôt leur robinet fermé par l’application de cette mesure dont le Ministre de la Justice, Malick Coulibaly, a insisté sur une mise en vigueur sans complaisance.
La corruption policière aux postes de circulation routière, notamment, dans la ville de Bamako, est un phénomène endémique qu’il faille impérativement éradiquer au profit d’une meilleure révolution du contrôle routier au Mali. Parmi toutes les formes de tracasseries routières quotidiennement vécues par les usagers de la route, nombreuses sont celles ayant pour cause, la corruption de certains agents de la police sans qu’aucune mesure punitive n’ait été jusqu’ici vigoureusement adoptée par les autorités compétentes contre ces brebis galeuses qui pourrissent la Police malienne. Ou, devrions-nous conclure que ces racketteurs impénitents de la Police nationale, agiraient avec la bénédiction de leurs chefs ? Ces supérieurs hiérarchiques de la Police, auraient-ils leurs parts journalières dans les sommes rackettées par leurs subalternes ? Nous n’en savons pas trop.
Toujours est-il que, motocyclistes, tricyclistes, conducteurs de véhicules poids lourds ou légers aussi bien que ceux des transports en commun, sont au moins unanimes sur une chose : la police routière malienne est foncièrement corrompue. Même lorsque les papiers de votre véhicule sont complets et actualisés, disent-ils, vous n’échapperez point aux magouilles des agents. Ils trouveront, à tout prix, la moindre faille pour vous soutirer de l’argent, révèlent les usagers de la route. Partout où sont stationnés des agents routiers à Bamako pour organiser la circulation, ils ne sont guère nombreux à bénéficier de l’estime des usagers de la route qui trouvent que la plupart d’entre eux n’auraient plutôt autre habitude que de se livrer aux pratiques policières les plus illicites.
Désormais, avec l’application des mesures nouvelles liées au paiement obligatoire des reçus de contravention en cas d’infraction routière, c’est inévitablement la porte ouverte à toutes les misères que pourraient vivre ces policiers sans vergogne qui n’arrondissent leur salaire mensuel que par le biais d’argent obtenu du réseau mafieux installé aux postes de la circulation routière. Et ce sera une grande première au Mali !
La Rédaction

Source: Le Point du Mali

MaliwebCorruptionCrise malienneSociété
Désormais, des reçus seront obligatoirement payés par les usagers de la route en cas d’infraction routière. Cette mesure officielle, conjointement annoncée par les départements de la Justice et la Sécurité intérieure, a été largement applaudie par les Maliens à cause des tracasseries routières devenues insupportables par la faute de...