Le tribunal de la commune VI a décerné un mandat de dépôt ce vendredi contre Mme Makoye Sissoko, ancienne directrice commerciale de l’AZI (Aménagement Zone Industrielle ) et non moins présidente des femmes de ASMA-CFP. Lutte contre la corruption ou règlement de comptes politiques ?

Selon plusieurs informations, c’est un audit effectué à l’arrivée du nouveau DG Abdoulaye Maiga, qui vaut à la petite sœur de l’ancienne ministre de l’économie et des finances de gouter aux délicatesses de la Résidence Bollé. Cet audit qui ressort des tiroirs comme par magie aurait révélé que la présidente des femmes du parti de Boubèye, Makoye Sissoko serait l’architecte de détournement des fonds au préjudice de AZI-SA (Agence pour l’aménagement et la gestion des Zones Industrielles).
L’affaire, disent ses détracteurs, porterait sur un montant de près de 6 milliards FCFA qui ajoutent que plus de 300 personnes auraient été victimes. C’est une plainte anonyme concernant un abus de confiance de 43.500.000 FCFA qui aurait valu à Makoye Sissoko son incarcération à la prison de BOLLÉ. Au tribunal de la Commune VI de Bamako, le procureur a inculpé Mme Makoye Sissoko, ce vendredi pour détournement de fond et abus de confiance. Aussitôt, un juge d’instruction a décidé de la placer sous mandat de dépôt à la prison des femmes de BOLLÉ. L’actuel Directeur Général de AZI-SA compterait aussi déposer plainte au nom de la structure.
Mme Makoye Sissoko est la sœur de l’ex ministre des finances, Mme Bouaré Fily Sissoko et présidente des femmes de l’ASMA, parti de l’ex Premier Ministre Soumeylou Boubeye Maïga. De quoi sentir pour certains l’odeur de la cabale politique.

Sikou Bah

Source: info-matin.

MaliwebCorruption
Le tribunal de la commune VI a décerné un mandat de dépôt ce vendredi contre Mme Makoye Sissoko, ancienne directrice commerciale de l’AZI (Aménagement Zone Industrielle ) et non moins présidente des femmes de ASMA-CFP. Lutte contre la corruption ou règlement de comptes politiques ? Selon plusieurs informations, c’est un...