En effet, 100 de riz et 145 tonnes de céréales ont été données au ministère de la Santé et des affaires sociales pour la prise en charge du personnel soignant et des malades de la Covid-19 et leur Contact. Hier une partie de ce stocks destinés à la direction régionale de la santé du district s’est retrouvée mystérieusement le magasin d’une commerçante de céréales de la place dénommée Mme Fanta Diarra, qui était également chargée de transporter lesdits stocks vers le Direction régionale de la santé.

Alerté par les populations ayant constaté des mouvements de camions sur les lieux, ces derniers ont été informés la police du 3ème arrondissement, qui s’est aussitôt déployé sur le terrain pour arrêter l’opération et amener les camions aux commissariat. Selon les informations ce détournement serait organisé par certains agents de l’Opam en complicité avec un chargé de mission de ministre de la santé. Et la dame chargé de transporter, qui serait aussi leur acheteur.

L’Opam et le ministère de la santé veulent masquer la situation, ils disent que la dame en question devait déposer les stocks au DRS Bamako et que les magasins de là-bas ne pouvaient pas contenir le stocks . Et c’est pourquoi il a été demandé à la dame de stocker dans ses propres magasins en attendant. Dans cette affaire le ministère de la santé a vite chassé son chargé de mission, c’est une accusation qui ne dit pas son nom.Les agents de l’Opam et la dame qui transporte plus le chargé de mission doivent être traduits devant la justice. En tout cas la police du 3eme arrondissement est sur l’enquête et va donner son PV à la justice. L’affaire ne sera pas étouffée selon le commissaire à la sécurité alimentaire Kassim Dénon.

API

MaliwebCorruptionMaliweb Malijet MaliactuSociété
En effet, 100 de riz et 145 tonnes de céréales ont été données au ministère de la Santé et des affaires sociales pour la prise en charge du personnel soignant et des malades de la Covid-19 et leur Contact. Hier une partie de ce stocks destinés à la direction...