D’après le procureur Kassogué et même le rapport du Vérificateur général en date de 2014, ce sont «des faits de détournements de deniers publics sur fond d’opérations frauduleuses pour un montant de 9 350 120 750FCFA et de surfacturation par faux et usage de faux pour un montant de 29 311 069 068FCFA».

La question est de savoir comment des dizaines de milliards ont pu s’envoler sur des marchés dont le plus consistant, celui des fournitures et d’équipements de l’armée, n’a jamais eu lieu, car ayant fini par être purement et simplement annulé. Le vrai coût de l’avion d’IBK n’a jamais été connu : le président de la République a évoqué, dans une de ses interventions, le montant de 17 milliards Fcfa, quand son second Premier ministre d’alors, Moussa Mara, lui, déclarait la somme de 20 milliards Fcfa devant les députés, lors de sa déclaration de Politique générale à l’Assemblée nationale. Entre les deux, la marge de 3 milliards Fcfa était déjà disproportionnée. Le Boeing d’occasion, qui sert d’avion présidentiel à IBK, ne peut être acquis sur le marché qu’entre 3 et 6 milliards Fcfa, selon les spécialistes en la matière

La Rédaction

Source: Nouvelle Libération

MaliwebCorruptionEconomie
D’après le procureur Kassogué et même le rapport du Vérificateur général en date de 2014, ce sont «des faits de détournements de deniers publics sur fond d’opérations frauduleuses pour un montant de 9 350 120 750FCFA et de surfacturation par faux et usage de faux pour un montant de...