Après avoir été convoqués et placés en garde à vue, le mardi 6 juillet dernier, par le Chef de la Brigade du Pôle Économique et Financier de Bamako, le maire de la Commune Urbaine de Kati, Yoro Wologuem et ses adjoints (Bouyé Diallo, Badra Aliou Sangaré et Salia Traoré) ont été mis sous mandat de dépôt avec deux de leurs fournisseurs, dans l’après-midi du lundi 12 juillet dernier, par le juge d’instruction. Il leur est reproché dans le rapport du Contrôle Général des Services Publics des « spéculations foncières, malversations financières, atteintes aux biens publics et complicités  » dans la gestion de la ville.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source : l’Indépendant

MaliwebCorruptionSociété
  Après avoir été convoqués et placés en garde à vue, le mardi 6 juillet dernier, par le Chef de la Brigade du Pôle Économique et Financier de Bamako, le maire de la Commune Urbaine de Kati, Yoro Wologuem et ses adjoints (Bouyé Diallo, Badra Aliou Sangaré et Salia Traoré)...