Au moment où le Libanais Jihad se tape des milliards avec les jeux de course en direct, les maliens broient du noir. Paradoxe, au lieu que la société Premier Bet réduise la pauvreté des Maliens, elle l’augmente.

 

Vincennes – C2 – 28/06/2013

Le constat est amer aujourd’hui dans toutes les communes de Bamako et bientôt dans les régions, les villes sont envahies  par les magasins de jeux de hasard du libanais Jihad Regards de la société Premier BET. La population est harcelée inconsciemment de jouer à ces jeux pour avoir de gros lot, au quotidien  jusqu’aux heures très tardives de la nuit, 2heure du matin souvent. Une innovation de plus pour eux, le jeu est aujourd’hui fait sur internet. Tous les moyens sont donc bons pour Jihad et ses amis de se faire fortune.

Si aujourd’hui la pauvreté a pris une proportion jamais égalée, c’est à cause de ces jeux de hasard de Premier BET, autrement appelé Pari – Foot comme si les parieurs devaient jouer que sur ce seul et unique  jeux. Le DG Jihad a beaucoup d’arsenaux de guerre pour s’enrichir au Mali : la boule, le rouleau, les courses de chien… pour ne citer que ceux -ci. Sa fortune n’est pas seulement les jeux des soixantaines d’agences, il ressort que le patron ne serait pas en bon train avec le service des fiscs, à savoir les impôts, les taxes entre autres. Mais selon les sources une équipe de contrôle doit passer  pour un contrôle à  Visi -Conseil, une société partenaire, mais aussi de  Premier BET.

Aujourd’hui, les parieurs, les employés, la population, le trésor malien sont les plus perdants avec ce ‘’business de mafia’’. Comme si on donnait du travail aux jeunes alors que leurs conditions salariales est plus que catastrophique avec un traitement inhumain, sans aucune opportunité de plan de carrière, juste survivre à la galère du régime IBK sans suite ni lendemain. C’est la raison pour laquelle certains caissiers se rendent justice souvent comme le cas d’un jeune nommé KAREMBE qui s’est accaparé de  plus de 5 millions, comme justice rendue. En un peu si  de temps, le DG  de Premier Bet Jihad Regard s’est fait fortune au Mali comme dans n’importe quel pays où il est passé. C’est grâce à ses nombreux coups bas qui seront l’objet d’articles  dans les jours à venir qu’il se fait fortune.

Affaire à suivre !

Bourama Traoré

Le Véridique

MaliwebCorruptionSociété
Au moment où le Libanais Jihad se tape des milliards avec les jeux de course en direct, les maliens broient du noir. Paradoxe, au lieu que la société Premier Bet réduise la pauvreté des Maliens, elle l’augmente.   Le constat est amer aujourd’hui dans toutes les communes de Bamako et bientôt dans...