Décidément, les maires traversent aujourd’hui une zone de turbulence dans le cadre de la gestion foncière de leur commune. Après le maire de la Commune II, Abba Niaré et son adjoint Fodié Traoré, ce fut au tour du maire de la Commune VI, Boubacar Kéïta, d’être écroué à la Maison centrale d’arrêt de Bamako. Selon nos informations, il a été placé, lundi dernier, sous mandat de dépôt par le Procureur du Tribunal de la Commune III, chargé du Pôle économique et financier.

Cela suite à une plainte déposée par un certain Lahaou Fofana, très connu par les habitants de la Commune VI. Le maire Boubacar Kéïta lui avait vendu un espace appartenant à Lahaou Fofana à 80 millions de nos francs. L’endroit se trouve à la Cité UNICEF.

En tout cas, l’édile de la commune VI, Boubacar Kéïta, est impliqué dans beaucoup de dossiers de ce genre. Et il n’y a donc pas de doute que d’autres plaintes soient déposées contre lui dans les jours voire dans les semaines à venir par des victimes, lorsque la nouvelle de son arrestation s’étendra très vite comme une trainée de poudre.                                          

 El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui Mali

MaliwebCorruptionmaliweb
Décidément, les maires traversent aujourd’hui une zone de turbulence dans le cadre de la gestion foncière de leur commune. Après le maire de la Commune II, Abba Niaré et son adjoint Fodié Traoré, ce fut au tour du maire de la Commune VI, Boubacar Kéïta, d’être écroué à la...