Entre l’Honorable Yaya Sangaré et le candidat malheureux au premier tour des élections présidentielles de 2013, Dramane Dembélé, le tour de passe-passe a de beaux jours devant lui, au regard des diatribes auxquelles se livrent les deux camarades de l’ADEMA-PASJ.

A quand la fin de la crise qui mine le parti laissé par l’ancien Président Alpha Oumar Konaré ? Visiblement, l’ADEMA-PASJ a de spectacles à offrir dans les jours à venir, avec comme stars Dramane Dembélé et l’Honorable Yaya Sangaré qui, désormais, ont choisi Facebook comme moyen de se tirer les boulets rouges en lieu et place des canaux traditionnels de communication.

En effet, le point de discorde entre les deux Hommes est le choix par la majorité des membres du Comité Exécutif de soutenir Ibrahim Boubacar Kéïta dès le premier tour de l’élection présidentielle prévue pour le 29 juillet prochain. L’Honorable Yaya Sangaré est pour le soutien de la candidature d’IBK tant disque Dramane Dembélé opte pour une candidature interne. Alors, les deux abeilles ne peuvent que s’opposer farouchement.

«Ma Candidature est Alternative Citoyenne au cœur du parti: ADEMA-Alternative-Citoyenne. Cette décision de la conférence extraordinaire qui n’a pas été soumise au vote ne peut exclure aucun militant sinon c’est la section administrative de la Cour Suprême qui tranchera. Les frelons seront chassés pour honorer la mémoire d’ABT. ADEMA-PASJ est d’utilité public. Partant, les abeilles, mobilisons-nous pour ce procès historique qui fera jurisprudence, échec et mat aux frelons. Nous connaissons nos droits et devoirs de militant(e). L’OPA ne marchera pas. J’ai honte pour ce parti qui ne veut pas de vote pour trancher des positions antagoniques dans un exercice démocratique. Ils veulent tromper qui ?», a posté Dramane Dembélé sur le mur de son compte Facebook.

La réplique de l’Honorable Yaya Sangaré ne s’est pas fait attendre. «Du haut de notre réussite, n’oublions jamais d’où nous venons, sinon nous manquerons notre destination et perdrons notre couronne. En politique, certains amis sont souvent plus encombrants que les Adversaires. Alors, bon débarras… La logique de sabotage contre l’ADEMA-PASJ ne marchera pas…», a posté Yaya Sangaré.

Revenant à la charge, Dramane Dembélé riposte : «Dans la camaraderie, faisons proprement les choses. Que le camarade Tièmoko n’avait pas besoin de cela, si majoritaire. Nous ne sommes pas des moutons de panurge. Les IBK, SC et SBM sont partis avec le cœur, nous irons avec la raison.

Peuple ADEMA, la mort n’est pas seulement physique, elle est aussi psychologique ; nous sommes 32.000 comités plus d’un million de militant(e)s. Nous tuer psychologiquement est qualifiable de crime contre l’Humanité».

Du côté de l’Honorable Yaya Sangaré, c’est une leçon de morale à l’endroit de son camarade dissident : «Je prie pour que personne d’entre nous n’oublie ceux ou celles qui l’ont aidé à atteindre sa position».

Dans ce chaos, Dramane Dembélé semble en position de faiblesse ; vu qu’il n’a jamais remporté un poste électif sur l’échiquier politique local ou régional. S’il était aussi fort comme il le prétend, il aurait dû être élu Député à Ségou, comme le soutiennent certains de ses détracteurs, à l’image des Honorables Mahamadou Cissé dit Bagagnoa de Kayes ; Yaya Sangaré de Yanfolila ; Ahmad Sougouna de Yelimané ; Issa Togo de Koro et tant d’autres Députés.

D.C.A

Icimali

MaliwebPolitiqueadema-pasj,KAYES
Entre l’Honorable Yaya Sangaré et le candidat malheureux au premier tour des élections présidentielles de 2013, Dramane Dembélé, le tour de passe-passe a de beaux jours devant lui, au regard des diatribes auxquelles se livrent les deux camarades de l’ADEMA-PASJ. A quand la fin de la crise qui mine le...