Il ne serait nullement exagéré d’affirmer que la presque totalité des grands acteurs de la scène politique malienne sont allés à l’école d’Alpha Oumar Konaré. D’IBK, à Soumaila Cissé, en passant par Modibo Sidibé, Tiébilé Dramé jusqu’à Mountaga Tall, tous ont collaboré avec Alpha Oumar Konaré. AOK ne pourra-t-il pas prendre un peu de son temps pour assoir tous les acteurs politiques maliens en leur proposant un schéma de sortie de crise ? Sait-il que c’est faute de n’avoir pas conseillé ATT, qu’il y a eu le coup d’Etat qui a renversé son régime ? Va-t-il enfin se décider à descendre dans l’arène politique pour être la dernière solution dans la crise socio politique avant qu’il ne soit trop tard ?
Le Mali ne tient aujourd’hui que d’une petite digue, celle érigée par nos devanciers que sont Mamadou Konaté, Modibo Keita, Fily Dabo Sissoko pour ne citer que ces trois figures emblématiques. Et si nous n’y prenons pas garde, cette digue risque de rompre pour inonder le grand Mali.


En effet, depuis 2013, le pays se trouve dans une tourmente tant sur le plan politique que socio-sécuritaire, empêchant tout progrès. Le nord est sur le point de nous échapper ; le centre est au bord de la guerre civile avec son corolaire de massacres et le sud est en ébullition à cause des revendications corporatistes de travailleurs. C’est malheureusement dans ce tourbillon indescriptible que se trouve le Mali. Qui pour le sortir de cet abyssal trou ? Voici la pertinente question à laquelle chaque citoyen doit tenter de répondre. Pour nous, seul Alpha Oumar Konaré est à même de trouver la solution aux problèmes des Maliens et cela pour trois raisons :
Première raison
Il est le seul Président, à avoir exercé ses deux mandats sans être renversé par un coup d’Etat contrairement aux Présidents Modibo Keita, Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré. Il n’a non plus pas été tabassé comme Dioncounda Traoré, le Président de la Transition. Donc, pour avoir géré le Mali post révolution sans anicroche et remettre le flambeau à son successeur, il semble avoir un secret, donc qu’il mette ce secret à la disposition de son ancien Premier ministre, devenu Président de la République, IBK, qui patauge toujours depuis six ans.
Deuxième raison
Alpha Oumar Konaré, pour avoir eu sous son autorité les deux têtes de proues de la politique malienne, à savoir IBK et Soumaila Cissé, est à mesure de les parler et a toutes les chances d’être entendu. A ces deux, s’ajouteraient d’autres figures comme entre autres, Modibo Sidibé, Tiébilé Dramé, Mountaga Tall. Mêmes les jeunes acteurs politiques sont unanimes que l’aura et l’expérience qu’il a, pourraient permettre de sortir le Mali de cette situation. Donc Alpha Oumar Konaré est attendu pour apporter sa pierre à l’édifice national.
La troisième raison
Par devoir citoyen, il est une obligation, ne serait-ce que morale, pour tout patriote d’apporter sa pierre à la construction du patrimoine commun, surtout quand celui-ci est en danger. Alpha Oumar Konaré pour avoir bénéficié de la confiance de son peuple pendant dix ans, doit mettre son savoir-faire, à la disposition de ce même peuple en danger de mort. Ce serait une reconnaissance absolue et un devoir citoyen si Alpha Oumar Konaré venait à descendre sur le terrain politique pour proposer sa vision du Mali et ses solutions à la crise multidimensionnelle.
Youssouf Sissoko

Source: Infosept

MaliwebmaliwebMaliweb Malijet MaliactuPolitiquemodibo keita,Mountaga Tall
Il ne serait nullement exagéré d’affirmer que la presque totalité des grands acteurs de la scène politique malienne sont allés à l’école d’Alpha Oumar Konaré. D’IBK, à Soumaila Cissé, en passant par Modibo Sidibé, Tiébilé Dramé jusqu’à Mountaga Tall, tous ont collaboré avec Alpha Oumar Konaré. AOK ne pourra-t-il...