Les derniers événements encours montrent des signes de dégel dans la crise politique qui sévit depuis le 05 juin 2020.

Premier signe :

Le mouvement politique et de la société civile regroupés au sein du M5 RFP, après moult tractations a laissé tomber le point relatif à la démission du Président de la République. C’est ce point qui coupait le sommeil de IBK et partisans…

De conciliabule en conciliabule, et par médiateurs interposés, le président IBK, « a sauvé sa tête »…

Deuxième signe :

En l’intervalle de deux semaines, l’Imam Mahmoud DICKO et le Président IBK, se sont retrouvés à trois reprises.

-Une première fois chez le Général Moussa TRAORE en présence de témoins…

-Et deux en moins de 48 heures sans témoins…

Lors de la deuxième, IBK de retour du sommet du G5, a tenté d’isoler et récupérer Imam Mahmoud DICKO avec monts et merveilles.

La dernière de ce samedi, plus discrète du côté de l’Imam, mais médiatisée par le palais donne des gages d’assurance pour le dégel.

Il reste à présent à définir les modalités et de calmer les faucons de deux camps. Mais il est fort à parler que ce dénouement se fera au détriment du camp présidentiel, fragilisé par l’usure du pouvoir, la mauvaise gouvernance, les frasques de son fils, le Président IBK ne peut espérer une meilleure aubaine pour terminer son mandat.

Il le sait, et cela passe nécessairement par des sacrifices, y compris par les siens. Toute chose qui déclenchera des remous et mécontentements au sein de la factice majorité présidentielle.

Mais comme en physique, en cas de haute tension, les fusibles sautent pour éviter le court-circuit.

Le temps nous édifiera …

Almahady Moustapha Cisse

 

MaliwebPolitique
Les derniers événements encours montrent des signes de dégel dans la crise politique qui sévit depuis le 05 juin 2020. Premier signe : Le mouvement politique et de la société civile regroupés au sein du M5 RFP, après moult tractations a laissé tomber le point relatif à la démission du Président de...