Le  week-end passé a été  très mouvementé du côté du palais présidentiel de Koulouba, tour au tour le président de la République, IBK a reçu  l’Imam Mahmoud DICKO, les familles fondatrices de Bamako, les partis politiques de la Majorité présidentielle et le    Mouvement   du   5   Juin   –   Rassemblement   des   Forces Patriotiques   (M5-RFP), pour une décrispation de la crise sociopolitique  que fait face le Mali.

 

Si rien n’a filtré des trois premières rencontres, celle du M5-RFP, principal contestateur du  président de la République et son régime  a  fait d’échos.  Une rencontre  au cours de laquelle le président dit avoir pris connaissance  des doléances du M5 à travers le mémorandum qui lui a été remis: « Je respecte les positions exprimées par vous et là-dessus, je vous invite à continuer et approfondir les échanges avec la majorité présidentielle » a-t-il suggéré.

Une proposition qui n’est pas du goût  du M5-RFP, qui pense que le président République et son régime sont les seuls et uniques responsables  de la crise que traverse le Mali actuellement.  Selon le M5 le président Keïta continue à faire la sourde oreille et preuve de mépris envers le peuple malien.  Toujours selon le comité stratégique du mouvement du 5 juin, le président   ignore toutes les demandes et mesures contenues dans le «Mémorandum» du 30 juin 2020, qui lui a été  transmis par le biais de l’Imam Dicko. En  les  renvoyant   à   sa   «majorité   présidentielle»   qui,  pour le M5-RFP ne dispose d’aucun pouvoir et pour laquelle lui-même n’a, d’ailleurs, ni respect ni considération.

Toutefois  le   M5-RFP   réaffirme,   plus   que   jamais,   sa détermination   à   obtenir,   par   les   voies   légales   et   légitimes,   la démission pure et simple du président Ibrahim Boubacar KEITA et de son régime, sauf application intégrale du «Mémorandum» sus-cité.

En outre le comité stratégique du Mouvement du 5 juin  appelle le  peuple à redescendre dans la rue pour l’obtention de ses doléances : « le   M5-RFP   rappelle   le   Peuple   malien   à   une   plus   forte mobilisation   le   vendredi   10   juillet   2020   et   jours   suivants,   sur l’ensemble   du   territoire   national   et   dans   la   Diaspora,   pour l’aboutissement intégral de son juste combat pour la survie du Mali et le bonheur des Maliens » a-t-il lancé  dans un communiqué.

Jean Joseph Konaté

Source: Malijet

MaliwebPolitique
Le  week-end passé a été  très mouvementé du côté du palais présidentiel de Koulouba, tour au tour le président de la République, IBK a reçu  l’Imam Mahmoud DICKO, les familles fondatrices de Bamako, les partis politiques de la Majorité présidentielle et le    Mouvement   du   5   Juin   –   Rassemblement   des  ...