Suite au décès de l’ancien Premier ministre, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Soumeylou Boubèye Maïga le 21 mars 2022, à la Clinique Pasteur, son parti l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) a demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.

 

Dans un communiqué rendu public en fin de week-end dernier, l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) a d’abord expliqué les conditions du décès de leur camarade de lutte, Soumeylou Boubèye Maïga. Le parti a bien sûr expliqué que la nécessité de son évacuation ne faisait ainsi plus de doute et de discussions. Cependant, celle-ci lui a été refusée, malgré les multiples demandes de sa famille et malgré l’intervention de toutes les bonnes volontés. « Nul ne peut dire qu’il ne savait pas que Soumeylou était malade. Nul ne peut également dire qu’il ne savait pas que sa vie tenait à son évacuation», peut-on lire dans le communiqué qui ajoute que la mort du camarade Soumeylou Boubèye Maïga était devenue inéluctable, survenue d’ailleurs pendant qu’il était privé de visite de ses proches et des membres de sa famille, et séquestré, qu’il était », dit le communiqué.

Cependant, le parti interpelle les autorités du pays sur les conditions de sa détention et sa mort dans ces circonstances. Il interroge et soulève de nombreuses questions qui méritent d’être répondues. À cet effet, l’ASMA-CFP demande l’ouverture d’une enquête qui sera menée par une commission constituée de personnalités indépendantes en vue de faire la lumière sur les circonstances du décès de Soumeylou Maïga et de situer les éventuelles responsabilités.

Selon toujours le communiqué, le décès du président du parti rappelle malheureusement avec gravité que les droits et les libertés ne sont pas un acquis définitif et qu’ils doivent être préservés à travers un combat permanent. Le parti se réserve le droit d’initier toute action judiciaire, aussi bien au plan national qu’international, visant à faire la lumière sur les conditions de détention et les circonstances du décès du camarade président. Le parti ASMA-CFP dit rassurer la famille de son soutien indéfectible et l’accompagne dans toute démarche et action qu’elle initiera.

Moriba DIAWARA

Source : LE COMBAT

MaliwebPolitique
Suite au décès de l’ancien Premier ministre, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Soumeylou Boubèye Maïga le 21 mars 2022, à la Clinique Pasteur, son parti l’Alliance pour la solidarité au Mali-Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) a demandé l’ouverture d’une enquête indépendante.   Dans un communiqué rendu public en...