Le Bureau Politique National de Front Africain pour le Développement (F.A.D) condamne sans réserve les propos tendancieux et affligeants du représentant de la MINUSMA dans la ville malienne de Kidal. En effet dans un discours lors du congrès du mouvement séparatiste MNLA, Christophe SIVILLON a laissé entendre une différence entre Kidal et le Mali.

 

Les propos de Mr Christophe SIVILLON jettent la lumière sur la véritable mission de la MINUSMA qui est et reste la partition du Mali.

C’est le lieu de rappeler que le parti F.A.D dénonce depuis 2013 le jeu trouble et troublant de l’ex puissance coloniale avec à sa solde la MINUSMA.

Le FAD condamne avec vigueur la complicité passive du gouvernement malien, qui part son silence coupable prouve qu’il ne mérite plus de conduire les affaires du pays.

Le parti de la jeunesse militante exige le départ sans délai de Christophe SIVILLON du Mali.

Le peuple souverain du Mali, trouvera les moyens de résilience necessaires, conformément à notre tradition de lutte politique pour faire échec au complot de partition de notre pays.

Vive le Mali unitaire, laïc, démocratique et indivisible.

Bamako, le 05 décembre 2019

Pour le Bureau Politique.

La 1ère Vice Présidente

Zeinabou MAIGA

MaliwebPolitique
Le Bureau Politique National de Front Africain pour le Développement (F.A.D) condamne sans réserve les propos tendancieux et affligeants du représentant de la MINUSMA dans la ville malienne de Kidal. En effet dans un discours lors du congrès du mouvement séparatiste MNLA, Christophe SIVILLON a laissé entendre une différence...