Dans le souci des enjeux multidimensionnels de notre pays, des parlementaires ont décidé de se regrouper pour constituer un groupe parlementaire unifié. Ledit groupe parlementaire porte le nom de Groupe parlementaire « BENSO », qui signifie en langue nationale Bambara « La Maison de l’Entente », dirigé par le Président l’Honorable Aliou Boubacar Diallo.

 

Constitué de 20 députés, et venant de différents partis politiques, les députés du Groupe « BENSO » n’oublient pas qu’ils doivent leurs sièges dans l’hémicycle à la tenue du Dialogue National Inclusif qui a fixé comme une des priorités l’organisation des élections législatives avant mai 2020. Ils saluent donc le Peuple malien pour son sens élevé des priorités, remercient le Président de la République pour avoir mis en œuvre cette résolution du dialogue et saluent le Premier ministre, Chef du Gouvernement, qui a réussi à organiser le scrutin dans les délais impartis.

C’est aussi le lieu pour eux de rappeler malheureusement et avec consternation, les événements survenus dans certaines circonscriptions électorales, au lendemain de la proclamation par la Cour Constitutionnelle des résultats définitifs des élections législatives. Selon le Président du « BENSO » l’Honorable Aliou Boubacar Diallo : « cette situation regrettable doit nous interpeller à plus d’un titre et nous amener à prendre des dispositions pour engager de profondes réformes de notre système électoral et même institutionnel ».

À l’en croire, le Groupe « BENSO » espère que la présente législature, qui est placée sous le sceau des réformes, saura saisir cette occasion. Il se dit conscient qu’il ne s’agit là que d’une étape d’un long processus adopté par les Maliens et soutenu par le Président de la République.

C’est pourquoi, selon lui, le Groupe « BENSON » veut se voir comme le prolongement de la dynamique consécutive à la tenue du Dialogue National Inclusif. Ledit Dialogue a, en son temps, abouti à l’adoption, par les participants, d’une feuille de route consensuelle égrenant de nombreuses recommandations et résolutions pertinentes pour une sortie de crise du Mali.

À ce titre, le Groupe « BENSO » fait sien ce document et le place comme boussole dans sa mission de contrôle de l’action gouvernementale. Avant de rappeler qu’en outre, le Groupe « BENSO » participera également à l’adoption de tout projet ou proposition de loi qui s’inscrit dans ce cadre.

« Au-delà de l’aspect du Dialogue National Inclusif, notre groupe parlementaire encouragera et soutiendra toutes les initiatives et les actions tendant à renforcer la cohésion nationale pour résoudre la crise que notre pays connaît. À la suite d’un débat profond sur le positionnement du groupe parlementaire, l’ensemble des députés du Groupe « BENSO »  a  décidé  souverainement  d’inscrire  le  groupe parlementaire dans les rangs de la Majorité présidentielle », a-t-il précisé.

Le Groupe « BENSO » a réaffirmé son soutien à nos vaillantes forces armées maliennes dans l’exercice de leur mission régalienne de Défense du Territoire National et de protection des personnes et des biens. Il s’incline devant la mémoire de l’ensemble des victimes civiles et militaires, maliennes ou étrangères, de notre crise, condamne fermement le terrorisme et les enlèvements, et appelle les ravisseurs de leur collègue l’Honorable Soumaila Cissé, à le libérer et à lui permettre de retrouver les siens, sain et sauf.

Ledit groupe marque également son soutien au secteur de la Santé et particulièrement à son personnel qui mène une guerre implacable contre la pandémie à Coronavirus (COVID-19), tout en présentant ses condoléances aux familles des victimes de cette maladie et souhaite prompt rétablissement aux malades.

Le Groupe « BENSO » rappelle son attachement profond à l’éducation et à la formation de nos populations. « À ce titre, nos Députés travailleront sans relâche pour la résolution de la crise scolaire et universitaire que traverse notre pays et se battront pour que la prochaine loi des finances intègre un plan massif de construction d’universités dans les régions du Mali qui n’en ont toujours pas. Il œuvrera vigoureusement pour la réduction du chômage des jeunes et la promotion de l’entreprenariat des jeunes et des femmes. En l’occurrence, il est fier de compter dans ses rangs la plus jeune députée de la législature et de l’ère démocratique. Nous profitons de cette tribune pour lui présenter nos respects et nos encouragements. Il soutiendra énergiquement la Justice malienne afin que celle-ci bénéficie de moyens supplémentaires lui permettant d’agir en toute indépendance et dans le cadre d’un véritable État de Droit. Il se fixera également comme priorités l’autosuffisance alimentaire, la défense et la modernisation de notre outil de production agropastoral. Nous défendrons l’amélioration des conditions de vie et de travail des couches laborieuses du Mali ».

De poursuivre, sur le plan économique, le Groupe sera particulièrement vigilant concernant la promotion et le développement du secteur minier. « Nous serons les porte-voix d’une politique minière visant à faire davantage profiter les Maliens du produit de leur sous-sol aussi bien dans l’exploitation, la sous-traitance que la redistribution des richesses qui en découlent. De la même manière, nous encouragerons le Gouvernement à poursuivre les efforts visant à booster la demande et l’offre intérieures pour augmenter le taux de croissance économique. Pour y parvenir, notre groupe est convaincu qu’il faudra encourager l’État à accélérer le processus d’apurement de la dette intérieur, ce qui permettra à nos capitaines de l’industrie et de l’économie de rester performants. Notre groupe se battra pour que les prochaines ‘’ Lois des Finances ‘’ intègrent, non seulement le plan massif de construction d’Universités, mais aussi un plan de réhabilitation du chemin de fer, afin d’augmenter les voies de désenclavement de notre pays et les recettes douanières de l’État », a-t-il laissé entendre.

Il a invité les uns et les autres à se donner la main, car des  partis politiques de bord différents y ont passé à l’acte afin d’accéder à l’hémicycle.

« N’est-il pas temps de se donner la main pour sortir le Mali du gouffre dans lequel il est ? N’est-il pas temps d’alléger les souffrances de nos laborieuses populations ? Notre Groupe est convaincu que le temps de cette union est plus que jamais arrivé », a-t-il martelé.

Avant de terminer, il a exhorté ses collègues Députés du groupe parlementaire « BENSO », pour la promotion de cet esprit, de l’entente entre tous les enfants de notre cher Mali et surtout pour sortir le pays du gouffre. « Nous lançons un appel à tous nos Honorables Députés d’adhérer à notre groupe parlementaire afin de renforcer son poids politique et promouvoir son idéal ou d’œuvrer avec nous à la création d’un intergroupe pour une plus grande coordination de l’action parlementaire de la majorité », a-t-il conclu.

Aïssétou Cissé

LE COMBAT

MaliwebPolitique
Dans le souci des enjeux multidimensionnels de notre pays, des parlementaires ont décidé de se regrouper pour constituer un groupe parlementaire unifié. Ledit groupe parlementaire porte le nom de Groupe parlementaire « BENSO », qui signifie en langue nationale Bambara « La Maison de l’Entente », dirigé par le...