Rompant le climat de méfiance et d’incompréhension, les leaders du RPM au pouvoir et de l’URD de l’opposition, à savoir Dr Bocary Tréta et l’Honorable Soumaïla Cissé, ont failli faire l’événement de la semaine écoulée. Pour tous ceux qui s’attendaient à leur habituelle passe-d’armes, ce fut une surprise totale. Dans leur image qu’on s’est arraché comme de petits pains, Tréta et Soumaïla Cissé ont révélé aux Maliens qu’en politique des adversaires jurés peuvent devenir des alliés de circonstance et, inversement, des alliés sûrs peuvent être des adversaires jurés. Bref, tout est question d’intérêts politiques. Mais pour le présent cas, la question qui taraude l’esprit du commun des mortels serait celle de savoir jusqu’où pourrait aller Soumaïla Cissé face à Boubèye et jusqu’où oserait s’aventurer Dr Tréta sans IBK pour l’instant trop attaché au ‘’tigre’’, son HERISSON.


Certainement, pour traduire en acte concret la main tendue de son mentor, Président IBK, à l’opposition, le Président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Dr Bocary Tréta, a eu le flair de lancer l’idée de rapprochement de son parti avec celui du Chef de file de l’opposition, l’Honorable Soumaïla Cissé. Un rapprochement qui, selon certaines opinions, se ferait au détriment de celui qu’on taxe d’être l’enfant chouchou d’IBK, en l’occurrence, son Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maïga allias «Le Hérisson». Les déclarations et l’image fixant leur sortie devant le public étaient toutes curieuses et saisissantes. Sans ambages, ce fut historique. Ce qui fait sur le net qu’on s’est arraché de leur photo de famille, comme on le dit, comme de petits pains. C’est vraiment possible qu’elle soit l’image de l’année 2019. Et ce fut salutaire que de voir les leaders des deux principaux camps adverses de la classe politique malienne dialoguer, se tenir la main dans la main, se parler de militants, de la situation de la nation, de la paix, de la démocratie, …Mais pourvu que ça dure. Car, selon une source confidentielle, le PM Boubèye Maïga a commencé à s’interroger anxieusement et aurait même commencé à affûter ses armes pour mettre en branle ses stratégies pour qu’IBK étouffe le mal dans l’œuf. Surtout que Bocary Tréta est à l’initiative de cette rencontre. Même si pour le Bureau politique national du RPM c’est une manière de rendre «visible» la main tendue d’IBK que l’opposition qualifiait jusque-là d’ «invisible». Aussi, Soumaïla Cissé a laissé imprudemment ou sciemment entendre au sortir de cet entretien que «c’est le RPM qu’il a rencontré et non le Président IBK».Ce qui dénote que la crise montera d’un cran dans les semaines à venir entre le RPM de Dr Tréta et l’ASMA-CFP du Hérisson qui sont déjà aux prises à cause de débauchage des militants du parti au pouvoir. En tout état de cause, pour ce qui concerne cette guéguerre entre Tréta et Boubèye, le dernier mot revient toujours à IBK. Wait and see !
Amadou N’Djim

Source: Le Point

MaliwebPolitique
Rompant le climat de méfiance et d’incompréhension, les leaders du RPM au pouvoir et de l’URD de l’opposition, à savoir Dr Bocary Tréta et l’Honorable Soumaïla Cissé, ont failli faire l’événement de la semaine écoulée. Pour tous ceux qui s’attendaient à leur habituelle passe-d’armes, ce fut une surprise totale....