Le conseil de paix et sécurité de l’Union africaine, en appui aux efforts des États membres du G5 Sahel, et en réponse à la requête formulée par le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye DIOP, Président du Conseil des ministres du G5 Sahel, a décidé au cours de sa 679e réunion tenue le 13 avril 2017 à Addis Abeba de prendre note du concept d’opération stratégique de la Force conjointe du G5 Sahel.

abdoulaye diop ministre affaires etrangeres

Le conseil de paix et sécurité de l’Union africaine endosse le CONOPS stratégique et autorise le déploiement de la Force conjointe du G5 pour une période initiale de douze (12) mois renouvelables et un effectif pouvant aller jusqu’à 5 000 personnels, avec des composantes militaire, civile et de police.
La Force conjointe du G5 Sahel sera déployée pour accomplir le mandat ci-après : combattre le terrorisme, le trafic de drogue, les trafics d’êtres humains, en vue de créer un environnement sécurisé en éradiquant l’action des groupes armés terroristes et des autres groupes criminels organisés, afin de restaurer la sécurité et la paix conformément au droit international ; contribuer au besoin à la restauration de l’autorité de l’État et au retour des personnes déplacées ou réfugiées ; faciliter, dans la limite de ses capacités, les opérations humanitaires et l’acheminement de l’aide aux populations affectées ; contribuer à la mise en œuvre des actions en faveur du développement dans l’espace du G5 Sahel.
Le conseil paix et sécurité par cette décision exhorte le Conseil de sécurité des Nations unies, dès réception du communiqué et du CONOPS, à adopter d’urgence une décision qui, conformément à la requête formulée par les États membres du G5 Sahel, approuve le déploiement de la Force conjointe, autorise le Secrétaire général à identifier le mode d’appui financier et logistique durable et prévisible à apporter à la Force, y compris à travers la MINUSMA et appelle à la mobilisation d’un appui international en faveur de la Force conjointe du G5 Sahel et d’autres initiatives connexes de lutte contre le terrorisme, l’extrémisme violent et la criminalité transnationale au Sahel.
Le conseil de paix et sécurité a félicité les partenaires bilatéraux et multilatéraux pour l’assistance qu’ils apportent aux pays de la région sahélo-saharienne, et les a encouragés à renforcer leur soutien. Le Conseil appelle aussi les États membres de l’UA et les autres membres de la communauté internationale à apporter tout l’appui nécessaire aux efforts des États membres du G5 Sahel, y compris une assistance financière et logistique, des équipements, ainsi qu’un appui renforcé en matière de partage du renseignement en temps réel, afin de faciliter l’opérationnalisation rapide et intégrale de la Force conjointe. Le Conseil demande enfin à la Commission d’apporter au Secrétariat permanent du G5 Sahel tout l’appui nécessaire à la tenue d’une Conférence des donateurs qu’il se propose d’organiser.
La 679e session a invité la Commission à apporter tout l’appui technique nécessaire au Secrétariat du G5 pour la finalisation rapide du plan de mise en œuvre du CONOPS stratégique et des autres documents y relatifs, en vue de faciliter le déploiement, dans les meilleurs délais possibles, et la gestion efficace de la Force conjointe du G5 Sahel ;
Elle demande au Président de la Commission de transmettre les importantes décisions au Conseil de sécurité des Nations unies et aux autres partenaires de l’UA, pour requérir leur soutien et leur action, en tant que de besoin ;
Au cours de cette session, Abdoulaye Diop, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, en sa qualité de Président du Conseil des ministres du G5 Sahel, a prononcé une importante allocution pour mettre en exergue les engagements du G5S à combattre le terrorisme.
Le Commissaire à la paix et à la sécurité, l’Ambassadeur Smail Chergui, a fait une communication sur la situation au Mali et dans la région du Sahel en général et les efforts régionaux et internationaux de lutte contre le terrorisme dans la région.
La présentation du projet de Concept d’opérations stratégique (CONOPS) de la Force conjointe du G5 Sahel a été faite par le Président du Comité de défense et de sécurité du G5 Sahel. Le Conseil a pris en outre note des déclarations faites par les représentants des Nations unies, de l’Union européenne et du Sénégal, en sa qualité de pays africain membre au Conseil de Sécurité des Nations unies.
Cette session s’est tenue en présence du Secrétaire permanent du G5S M Najim El hadj Mohamed ; de l’Expert Défense Sécurité du G5S le General Mohamed Znagui Ould Sid ‘Ahmed Ely de plusieurs diplomates et de plusieurs cadres des forces de Défense et de Sécurité.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

MaliwebPolitique
Le conseil de paix et sécurité de l’Union africaine, en appui aux efforts des États membres du G5 Sahel, et en réponse à la requête formulée par le ministre des Affaires étrangères, Abdoulaye DIOP, Président du Conseil des ministres du G5 Sahel, a décidé au cours de sa 679e...