Désigné Consul Honoraire de la République d’Indonésie au Mali, Ibrahima Diawara, le Pdg d’IBI-Groupe, a été installé officiellement dans ses nouvelles fonctions à travers une cérémonie qui avait pour cadre l’Ambassade d’Indonésie à Dakar qui couvre en même temps le Mali. Une semaine auparavant, Ibrahima Diawara était élevé au grade d’officier de l’Ordre national par le président de la République, IBK, au Palais de Koulouba.

Le mardi 25 septembre dernier, Son Excellence M. Andradjati, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Indonésie auprès de la République du Mali avec résidence à Dakar, a installé officiellement Ibrahim Diawara dans ses nouvelles fonctions de Consul Honoraire de la République d’Indonésie au Mali, après lui avoir remis tous les documents y afférents.

C’était à l’occasion d’une cérémonie solennelle organisée dans les locaux de l’Ambassade de la République d’Indonésie à Dakar, en présence de plusieurs autorités dont Son Excellence M. l’Ambassadeur Arby Mohamed Mahmoud, directeur Asie et Océanie au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, grand témoin de cet événement.

En désignant M. Ibrahima Diawara, l’Indonésie ne pouvait faire un meilleur choix eu égard à la stature incontestable de M. Diawara au Mai, mais aussi par sa connaissance de l’Indonésie, pays dans lequel il a séjourné et y a acquis une expérience fort intéressante en tant que professionnel du secteur privé.

En effet, véritable capitaine d’industrie, Ibrahima Diawara, actuellement Président-directeur général d’IBI Group peut se prévaloir d’un parcours riche d’expériences passées dans son pays, mais aussi en Asie du Sud-Est et particulièrement en Indonésie.

Sa désignation par l’Indonésie pour représenter ses intérêts au Mali est donc à la fois un choix de cœur et de raison car tout comme Ibrahima Diawara est très bien connu en Indonésie pour y avoir séjourné, il a aussi au Mali un parcours exemplaire qui fait de lui une fierté nationale, un modèle à présenter à la jeunesse qui pourra bien s’inspirer de ses qualités et ses vertus.

C’est pour cette raison que : ” J’ai tenu à venir consacrer quelques instants au stand de Stones, c’est une entreprise à encourager, des produits à valoriser. C’est une fierté nationale, ce savoir-faire qui vous positionne parmi les meilleures dans le monde est un régal.” témoignait le président Ibrahim Boubacar Kéïta, lors de la dernière édition de la Foire-exposition internationale de Bamako (Febak).

Et de son côté, Patrick Achi Jérôme, secrétaire général de la Présidence de la République de Côte d’Ivoire depuis le 11 janvier 2017, auparavant ministre des infrastructures économiques de ce pays, disait d’IBI-Groupe : “Il n’y a pas d’actes plus nobles que de satisfaire les besoins élémentaires des populations. L’entreprise Builders a fait ses preuves et a travaillé en Côte d’ivoire comme si elle était au Mali et a vécu les problèmes d’insuffisance d’eau comme si c’étaient les Maliens qui n’avaient pas d’eau à boire. L’expérience avec Builders a été fructueuse, c’est une fierté africaine.”

Créé par Ibrahima Diawara, IBI Group-sa dont il est le Président-directeur général est un groupe de dimension internationale (plus de 50% de son chiffre d’affaires a été réalisé à l’étranger en 2013) et aujourd’hui un acteur majeur sur le marché de l’Afrique de l’Ouest dans les domaines allant de l’adduction d’eau et l’assainissement à l’énergie, à l’aviation, la production des matériaux de construction, la recherche de matières minérales et le BTP. En effet, IBI Group-sa comprend en son sein les Usines Stones, Builders-Diawara Solar, Malian Aero Company, BELALE, Skyers Diawei et Bricoco Gold Mining. On épargne aux lecteurs les dossiers qui se bousculent aussi dans son pipeline de projets.

Le groupe a été formellement créé en 2011 mais la plupart des sociétés qui le composent ont derrière elles plus d’une dizaine d’années d’expérience dans leurs secteurs respectifs.

Avec la vision de devenir à moyen terme le leader dans ses domaines d’activités au plan sous-régional, voire plus tard africain, IBI Group-sa est déjà présent dans 5 pays (Mali, Côte d’Ivoire, Guinée, Mauritanie et Congo Brazzaville) avec plus de 500 employés dont 90% sont des Maliens.

Rappelons qu’après sept années d’aventure, Ibrahima Diawara, du haut de ses 25 ans, est rentré au Mali pour être utile à son pays, le Mali. En effet, “il faut toujours se demander ce qu’on peut faire pour son pays et non attendre toujours quelque chose de son pays” a-t-il l’habitude dire, si cela peut expliquer pourquoi il est toujours pétillant d’initiatives.                   

 Amadou Bamba NIANG

Dynamisation de la coopération Indonésie-Mali : Les jalons déjà posés

C’est donc opportun pour l’Indonésie de s’intéresser davantage au Mali et la nomination d’un Consul Honoraire pour appuyer l’Ambassade de l’Indonésie au Mali avec résidence à Dakar ne serait que la bienvenue. En plus, celui qui vient d’être nommé, en ma personne d’Ibrahim Diawara saura être d’un apport déterminant pour booster la coopération économique, surtout industrielle, entre les deux pays car les jalons sont déjà posés.

L’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Indonésie auprès de la République du Mali avec résidence à Dakar, SE. M. Andradjati, était venu présenter les Lettres l’accréditant auprès du président de la République du Mali, SE. M. Ibrahim Boubacar Kéïta, le 16 Janvier 2014, au Palais de Koulouba. Lors de cette cérémonie, Monsieur l’Ambassadeur était accompagné par Mme Nidalia D.M. Andradjati (son épouse) et le chef du protocole de l’Ambassade, Monsieur Krishnajie Partadireja.

A la suite de cette cérémonie protocolaire, l’Ambassadeur Andradjati a eu un entretien avec le président Ibrahim Boubacar Keita, qui n’avait pas manqué d’évoquer la visite qu’il avait effectuée en Indonésie en 1994, au moment où il assumait les fonctions de Premier ministre du Mali. Et le président IBK de rappeler qu’au cours de cette visite, il avait pu se rendre à l’Industrie Nationale d’Aviation (Indonesian National Aircraft Industry) appelée IPTN (actuellement PT. DI) à Bandung et était impressionné par le développement réalisé par l’Indonésie.

Par ailleurs, le Président IBK avait expliqué que son gouvernement envisageait de moderniser son armement pour les Forces Armées Maliennes afin de préserver sa souveraineté. Il avait aussi indiqué que l’Indonésie est un des pays capables de fabriquer un arsenal moderne. Par conséquent, il souhaitait que Monsieur l’Ambassadeur Andradjati puisse transmettre le message au Gouvernement de la République d’Indonésie en ce qui concerne l’intention du Gouvernement de la République du Mali de coopérer dans le domaine de l’industrie de l’armement pour les bons soins des Forces Armées Nationales du Mali.

Lors de sa visite au Mali, SE. Monsieur l’Ambassadeur Andradjati avait rendu aussi une visite de courtoisie au Premier Ministre du Mali en ce temps-là, Oumar Tatam Ly et lui avait signifié son engagement à rehausser la Coopération entre leurs deux gouvernements sur les questions bilatérales et multilatérales.

Dans le cadre de la série de visites qu’il avait rendues à plusieurs autorités, SE. M. Andradjati avait également rencontré le ministre du Commerce, Abdel Karim Konaté. Lors de leur rencontre, SE. M. Andradjati avait précisé que la Coopération Commerciale pourrait se développer davantage. Il s’était fondé sur le fait que l’indice commercial entre le Mali et l’Indonésie était relativement élevé avant le désarroi politique. En 2001, ledit indice était de 63,88 millions de dollars américains entre les deux pays, tirés des exportations des produits du coton par le Mali vers l’Indonésie. Cette rencontre avait aussi permis de discuter du renforcement des relations commerciales entre les hommes d’affaires des deux pays.

On connaît bien l’attrait que l’Afrique exerce de nos jours sur l’Indonésie comme le prouve l’organisation du forum économique entre les pays africains et l’Indonésie, afin d’instaurer les bases d’une coopération sud-sud solide et progressive et dont la première édition, tenue au mois d’avril dernier, a été clôturée avec une jolie moisson d’accords commerciaux concernent les compagnies publiques indonésiennes et leurs homologues de pays africains dans les secteurs de la banque, la construction, l’exploitation minière, l’aviation le commerce, etc. Un arsenal complété par d’autres accords menés par des organismes publics indonésiens dans les domaines des transports ferroviaires, maritimes et aériens ainsi que dans les secteurs des hydrocarbures, etc.

L’objectif est de porter les échanges à un total de 1,3 milliard de dollars, selon l’annonce faite par les autorités indonésiennes qui ont précisé que les discussions portaient essentiellement sur les questions diplomatiques, infrastructurelles, financières, la transformation numérique et l’exploration des coopérations dans les industries stratégiques. D’autant plus que l’Indonésie, dans sa stratégie de diversification de ses partenariats, est à la recherche de marchés alternatifs, en dehors de ses partenariats habituels, avec les pays développés.

              Amadou Bamba NIANG

Source: Aujourd’hui-Mali

MaliwebDiplomatiePolitiqueibrahim boubacar keita,Oumar Tatam Ly
Désigné Consul Honoraire de la République d’Indonésie au Mali, Ibrahima Diawara, le Pdg d’IBI-Groupe, a été installé officiellement dans ses nouvelles fonctions à travers une cérémonie qui avait pour cadre l’Ambassade d’Indonésie à Dakar qui couvre en même temps le Mali. Une semaine auparavant, Ibrahima Diawara était élevé au...