Le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a procédé, hier jeudi, à Koutiala, à la pose de la première pierre d’un hôpital de 2e référence, au lancement des travaux d’aménagement de la piste RN12 (Koutiala)–Konséguéla-Konina-Fleuve Glo, longue de 97,6 km (phase I) ; et à l’inauguration de la Station d’eau de Cinsina qui s’inscrit dans le cadre du programme présidentiel d’urgences sociales, etc.

La cérémonie a regroupé autour du président IBK, plusieurs personnalités, politiques et administratives militaires et sanitaires de notre pays, notamment les ministres de la Santé et de l’Hygiène publique, le Pr Samba SOW ; la ministre des Infrastructures et de l’Équipement, Mme TRAORE Seynabou DIOP. On y notait également la présence de la représentante de la Banque mondiale.
Le président du Rassemblement pour le Mali, Bokary TRETA, les présidents du HCC, de l’APCAM… ont également honoré de leur présence à ce rendez-vous du développement de notre pays.

Koutiala reliée à Dioïla
La piste dont les travaux ont été lancés par le Président IBK s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration et d’accessibilité rurale (PAAR). D’un montant de 45 281 248 000 FCFA, l’initiative est financée par la Banque mondiale à hauteur de 92,7 % et le budget national pour 7,3 %.
Selon la ministre des Infrastructures et de l’Équipement, dans le cadre de la mise en œuvre du PAAR, 1700 km de piste rurale seront exécutés en 4 phases dans les régions de Koulikoro et de Sikasso.
La piste Koutiala-Konséguela-Konina-Fleuve Glo retenue par ledit projet est longue d’environ 98 km et relie les cercles de Koutiala et Dioila. Elle traverse 4 communes et dessert 12 villages.
La piste dessert une population estimée à 33 028 habitants. Le volume moyen des productions agricoles des 5 dernières années sur cet axe routier est estimé à 21 612 tonnes de céréales, 5770 tonnes de coton graine et 2 403 tonnes de fruits et légumes.
La piste permettra aussi d’améliorer l’accès des 17 écoles, 6 centres de santé et 5 foires agricoles aux zones de consommation.
Le coût des travaux est estimé à 885 984 994 FCFA TTC pour un délai contractuel de 7 mois et les travaux sont exécutés par l’entreprise SITAC-Sa.
Quant au maître d’ouvrage des travaux, il est assuré par le Conseil régional de Sikasso, appuyé par la direction nationale des Routes. L’AGETIER Mali est le maître d’ouvrage délégué.
La mission de contrôle et de surveillance est confiée à BEDIS-Sarl pour un montant de 96 346 068 FCFA TTC et un délai contractuel de 8 mois.
Ces travaux visent surtout à contribuer à faciliter l’acheminement des productions agricoles, améliorer l’accès des services sociaux de base ; fluidifier les échanges et le trafic, etc.
Notons que la remise de site à l’entreprise SITAC-SA en vue du démarrage des travaux a été faite le 12 janvier 2018.
Les travaux consistent à traiter les points critiques tout au long de la piste ; redimensionner tous les ouvrages d’art (dalots) aux standards de l’UEMOA soit 7 à 10 m de large en vue de son bitumage futur ; la construction des ouvrages d’assainissement (caniveaux, murets, radiers) ; assainir la piste en la mettant hors eaux ; réaliser des équipements de sécurité routière (panneaux de signalisation) ; poser des panneaux d’adressage des localités traversées.

Un hôpital ultramoderne !
Concernant la construction d’un hôpital ultra moderne à Koutiala, elle est un engagement du Président IBK à Koutiala, dont le ministre de la Santé avait la lourde charge de concrétiser.
Le projet en question se justifie par l’importance de plus en plus considérable de cette ville carrefour et son niveau de démographie actuel. En effet, le Centre de santé de référence (CSREF) actuel est notoirement insuffisant pour les besoins de Koutiala.
C’est pourquoi la réalisation du nouvel hôpital permettra d’améliorer la prise en charge des populations de Koutiala, celle des femmes et des enfants de moins de 5 ans en particulier, de réduire le nombre d’évacuations sanitaires de Koutiala vers les hôpitaux de Sikasso, Ségou voire Bamako.
De source proche du ministère de la Santé, apprend-on, le nouvel hôpital de Koutiala sera réalisé à un coût de 12 milliards de nos francs (dont 8 milliards pour la construction des infrastructures et 4 milliards FCFA pour les équipements), assurés par le Budget d’État exercice 2017-2018-2019 et 2020. La structure sera un hôpital de 2e référence d’une capacité de 250 lits extensible à 400 lits. L’hôpital sera réalisé sur un terrain d’une superficie d’environ 14 ha dont le bornage et l’immatriculation sont déjà effectués par le service des Domaines.
Le projet sera en style mixte (monoblocs et pavillonnaire) suivant les liens entre les services. Il comprendra : le service des entrées, l’administration, le service de consultations externes, la pharmacie, le laboratoire, la banque de sang, le service des urgences, le service de traumatologie, le bloc opératoire, le service de stérilisation, l’imagerie médicale et le service de réanimation, l’hospitalisation chirurgie, l’hospitalisation médecine, le service pédiatrie avec hospitalisation, le service de gynéco obstétrique, les logements d’astreintes, les annexes (cuisine, cantine, service de maintenance, locaux Groupes et gaz, Parking, Morgue, espaces pour accompagnants, etc.).

Des hôpitaux de deuxième référence
En plus de cet hôpital, Koutiala bénéficiera grâce à l’appui du partenaire Médecins sans frontière France (MSF) de la construction et l’équipement d’une unité de pédiatrie de 185 lits au sein de l’actuel Centre de santé de référence (CSREF) d’une valeur de 700 millions FCFA. En effet, a rappelé le ministre, depuis 2009, MSF-F intervient dans le cadre d’un programme médico-nutritionnel visant la réduction de la mortalité infanto juvénile dans 38 CSCOM du cercle de Koutiala.
Par ailleurs, le Président IBK a remis 42 tricycles médicalisés (un pour chacun CSCOM du district sanitaire de Koutiala) et 2 ambulances pour le CSREF dont l’ensemble de l’équipement vient d’être renouvelé.
Après ces lancements, la délégation présidentielle s’est rendue à Sincina, village situé à 10 km de Koutiala, pour l’inauguration d’une station de pompage.
Nous reviendrons plus en détail sur cette dernière étape de la visite du Président IBK à Koutiala.
Il faut noter que le ministre de la Santé a annoncé la construction d’un hôpital de 2e référence à Koulikoro de 400 lits. Le même type de réalisation (hôpital de 2e référence) sera fait à Kita, Niono, Markala, San, Bougouni et dans les six communes du district de Bamako.
Le séjour du Président IBK s’est poursuit aujourd’hui vendredi par la visite de courtoisie aux notabilités, l’inauguration du Stade Seydou OUATTARA de Koutiala et la prière à la grande mosquée de Koutiala.

Par Sékou CAMARA

Info-matin

MaliwebPolitiqueibrahim boubacar keita,Traore Seynabou Diop
Le Président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a procédé, hier jeudi, à Koutiala, à la pose de la première pierre d’un hôpital de 2e référence, au lancement des travaux d’aménagement de la piste RN12 (Koutiala)–Konséguéla-Konina-Fleuve Glo, longue de 97,6 km (phase I) ; et à l’inauguration de la Station...