Le parti Alliance Démocratique pour la Paix ADP-Maliba a tenu, du 25 au 26 mai dernier, son 2 e congre ordinaire. C’était au centre international de conférence de Bamako enprésence du Président fondateur du parti, M. Aliou Boubacar Diallo plusieurs délégués  venus de la Diaspora et de toutes les localités du Mali.

 

Durement secoué par une crise très  profonde ces derniers tempsle Parti Alliance Démocratique pour la paix ADP-Maliba, contre toute attente, a réussi le pari. Si bon nombre d’observateurs avisés de notre pays doutaient de sa tenue suite à la trahison  de certains cadres du parti, notamment le président du bureau exécutif sortant, M. Amadou Thiam, et son secrétaire général, M. Sory Traore, ce deuxième congres de l’ADP-Maliba a tenu toutes ses promesses.

D’abord, sur le plan de la mobilisation, jamais, aux dires de certains invités,  le Centre International de Conférence de Bamako n’a drainé  une telle foule pour un congrès de parti. En effet, la présence d’une quarantaine de délégués venus de la diaspora, des fidèles des Zawia et du Cherif de Nioro M’Bouillé Haidara de Bamako, plusieurs membres du club de soutiens d’Aliou Boubacar Diallo et ainsi que la très forte mobilisation des militants du parti, a été enregistré à ce 2e  congrès. Une marée humaine que la grande salle du CICB n’a pu accueillir.

Côté organisation, c’était tout simplement du ADP-MalibaEn effet, des écrans géants étaient installés dans les petites salles, et dans les stands aménagés pour l’occasion dans la cour  du  CICB, pour permettre aux nombreux fidèles du parti et de AliouBoubacar Diallo, de suivre en direct les moments forts du congrèsL’accès à la cour, dans les salles et dans les stands, était conditionné par la présentation du badge.  Aussi le mois de carême, pendant lequel s’est tenu ce congrès, n’as pas été ignoré par les organisateurs. Selon le maitre de cérémonie, durant les deux jours du congrès,  une cérémonie de rupture collective du jeune se tenait au CICB, en présence de Aliou Boubacar Diallo lui-même.

Enfin l’accueil et l’orientation était expertement menées par des hôtesses bien en phase avec l’évènement. Chaque participant était bien accueilli et orienté vers la place qui lui a été réservé indiqué, par écrit,  sur la chaise, et par pancartes selon les provenances des délégués.

A l’issu de deux jours d’intense activités, le congrès, par consensus, a formé un nouveau bureau exécutif de 97 membres composé de technocrates, d’anciens ambassadeurs, de députésd’opérateurs économiques, de journalistes, d’expatriés ( France, Espagne, Cote D’ivoire…)  et Directeur de Banque . Ainsi donc a été élu nouveau président de l’ADP-Maliba, M. Youba Bah ; le secrétaire général, M. Abdoulaye Sidibé ; le secrétaire chargé de la jeunesse, M. Cheik Oumar Diallo C.O.D, et le poste de la communication est  maintenant revenu  à notre confrère, Directeur de publication du journal Notre Printemps, M. Thiokary.  A noter qu’Aliou Diallo maintient toujours son poste de Président d’honneur du parti.

Aliou Diallo a donc réussi son pari. Pari de tenir et de bien organiser, sur décision de justice,  le deuxième congrès de l’ADP-Maliba  dans un plus bref  délai  et sous une forte tension.

A signaler également que la jeunesse qui était au-devant de tous les postes stratégiques du bureau exécutif sortant, n’occupe, excepté le secrétariat général, que des postes de second ou troisième  plan dans ce nouveau bureau. Doit-on dire que la jeunesse a déçu Aliou Diallo à tel point que toute la présidence est occupée par des vieux ?    

A suivre…

Boubacar Kanouté 

 Figaro Mali

MaliwebPolitique
Le parti Alliance Démocratique pour la Paix ADP-Maliba a tenu, du 25 au 26 mai dernier, son 2 e congre ordinaire. C’était au centre international de conférence de Bamako enprésence du Président fondateur du parti, M. Aliou Boubacar Diallo plusieurs délégués  venus de la Diaspora et de toutes les localités du Mali.   Durement secoué par une crise très  profonde ces...