Dans un communiqué le M5-RFP évoque la proposition du médiateur de la CEDEAO d’organiser une rencontre avec IBK. Le mouvement décline l’offre du médiateur et donne des justifications.

 

Le rejet de l’offre
Le mercredi 12 août 2020 au soir, le Chef de la Mission de médiation de la CEDEAO, l’ancien Président nigérian Goodluck Jonathan a demandé et obtenu une rencontre avec une Délégation du M5-RFP, pour proposer d’organiser une rencontre avec M. Ibrahim Boubacar Keïta, avant la fin de séjour prévue le 13 août.
Selon le Médiateur, cette rencontre devrait permettre de désigner deux équipes de négociation dont les conclusions seront soumises au Président de la République.
Le M5-RFP tout en remerciant le Médiateur pour son initiative et en réaffirmant sa constante disponibilité au dialogue qui constitue une des valeurs cardinales de notre peuple ne pouvait que réserver une fin de non-recevoir à la proposition du Président Goodluck Jonathan pour, entre autres, les raisons suivantes :
L’étonnement et l’indignation du M5-RFP sur le silence observé par la CEDEAO à la suite des propos graves et inacceptables tenus par M. Ibrahim Boubacar Keita lors du dernier sommet des chefs d’État de la CEDEAO contre notre Mouvement et son Autorité morale l’Imam Mahmoud Dicko. Le M5-RFP attend de M. Ibrahim Boubacar Keita des excuses à la suite de ses propos diffamatoires ;
Le M5-RFP ne saurait rentrer dans aucune logique de discussions avec M. Ibrahim Boubacar Keita aussi longtemps que ses militants feront l’objet de chasse à l’homme par les forces de répression du régime et de condamnations expéditives à de lourdes peines de prison faisant ainsi d’eux de véritables prisonniers politiques. Le M5-RFP exige par conséquent leur libération pure, simple et définitive ;
Le M5- RFP attend également la mise à la disposition de la justice des commanditaires, des auteurs et complices des tueries des 10,11 et 12 juillet 2020 qui devraient ainsi répondre devant les juridictions nationales et internationales de leurs actes criminels ;
M. Ibrahim Boubacar Keïta n’a jamais répondu à la demande de sa démission formulée par le M5-RFP et toute éventuelle rencontre devrait juste servir de cadre pour définir les modalités de son départ avec son régime.
Le M5-RFP qui ne doute pas que le Peuple Malien saura trouver, à travers des concertations nationales, des solutions endogènes à la crise créée et entretenue par M. Ibrahim Boubacar Keita remercie encore une fois la CEDEAO et son Médiateur de toute leur sollicitude à l’égard de du Peuple Malien.
Le M5-RFP appelle le Peuple à demeurer mobilisé et déterminé, sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement du combat patriotique pour la survie du Mali et le bonheur des Maliens.

Les conditions posées par le M5
Après la réunion de son comité stratégique, le M5-RFP a donné une réponse à la demande du médiateur de la CEDEAO de rencontrer le Président IBK. Le mouvement pose quatre conditions à remplir avant toute discussion avec le chef de l’État.
Déclaration
‘’Le M5-RFP a remis ce matin au Médiateur de la CEDEAO, l’ancien président du Nigeria monsieur Goodluck Jonathan son rejet de toute rencontre avec le Chef de l’État du Mali, monsieur Ibrahim Keita sans que quatre conditions préalables ne soient remplies.
Il s’agit :
• Monsieur Ibrahim Keita doit présenter au peuple malien, à l’Imam Dicko et au M5-RFP des excuses pour les avoir diffamés devant les chefs d’État les accusant de vouloir faire un coup d’État et de transformer le Mali en Etat islamique ;
• La libération définitive de tous les jeunes, femmes et hommes arrêtés et jugés de façon expéditive à l’occasion des manifestations pacifiques dans le cadre de la désobéissance civile ;
• L’identification, la mise à la disposition de la justice des commanditaires et des auteurs des tueries des 10,11 et 12 juillet 2020 qui devraient ainsi répondre devant les juridictions nationales et internationales de leurs actes criminels ;
• La réponse à demande de sa démission de monsieur Ibrahim Keïta formulée par le M5-RFP. Une éventuelle rencontre devrait juste servir de cadre pour définir les modalités de son départ avec son régime’’.

Source : INFO-MATIN

MaliwebPolitique
Dans un communiqué le M5-RFP évoque la proposition du médiateur de la CEDEAO d’organiser une rencontre avec IBK. Le mouvement décline l’offre du médiateur et donne des justifications.   Le rejet de l’offre Le mercredi 12 août 2020 au soir, le Chef de la Mission de médiation de la CEDEAO, l’ancien Président...