Le président Ibrahim Boubacar Keita a annoncé samedi dernier, dans un message adressé à la nation, le lancement officiel du Dialogue national inclusif prévu pour le 14 décembre prochain au Palais de la Culture Amadou Hamapté Bâ. Un évènement qui, selon le chef de l’Etat, nécessite la participation active de toutes les forces vives de la nation pour être fécond et refondateur.

 

Opposition, majorité, CMA,autorités religieuses et traditionnelles, Plateforme et l’ensemble des autres mouvements, etc. Tous ont de nouveau été conviés par le président Ibrahim B. Keita. Samedi, dans un ton plutôt humble et unificateur, le chef de l’Etat a invité l’ensemble des forces vives de la nation à participer à la dernière phase du dialogue national inclusif. Il insiste : « Je me suis moi-même impliqué afin que ce Dialogue d’intérêt national ne laisse aucune Malienne, aucun Malien au bord de la route ». « Car c’est du Mali qu’il s’agit. Toutes les préoccupations peuvent et doivent y être exprimées sans tabou ». « Toutes les forces, toutes nos forces, sont convoquées et invitées ».

« Faisons en sorte que la belle diversité de notre pays soit une richesse et non pas un aléa qui donnera libre cours à toutes les velléités, y compris celles de faire bande à part parce qu’une minorité armée ou vocale en impose à une majorité silencieuse. Faisons en sorte que tous les acquis des assises précédentes soient pris en compte, en particulier les Etats généraux de la décentralisation. Faisons en sorte que la démocratie se conforte d’un taux de participation conséquent, que la communauté nationale s’approprie plus la langue et le langage par lesquels le pays est gouverné », plaide IBK, tout en saluant la mobilisation générale lors des concertations de la première phase.

Selon le président IBK la vérification et l’évaluation sans complaisance du chemin parcouru la 3è République née dans « les clameurs, dans la fureur et dans le sang », est une opportunité offerte de la mise à plat et du diagnostic profond, dans la plus grande courtoisie et dans la plus grande convivialité. C’est pourquoi, il a rassuré l’ensemble national que la mise en œuvre des conclusions et résolutions issues de ce Dialogue National Inclusif, sera assurée par le mécanisme indépendant de suivi-évaluation proposé par les congressistes.

Après avoir salué l’équipe en charge de la préparation de ce dialogue, IBK a salué la mémoire de toutes les victimes, civils et militaires, étrangers et maliens ; de la crise malienne.

Sory I. Konaté

30minutes

MaliwebPolitique
Le président Ibrahim Boubacar Keita a annoncé samedi dernier, dans un message adressé à la nation, le lancement officiel du Dialogue national inclusif prévu pour le 14 décembre prochain au Palais de la Culture Amadou Hamapté Bâ. Un évènement qui, selon le chef de l’Etat, nécessite la participation active...