Le cabinet du Haut représentant du chef de l’Etat au centre n’est plus ni moins qu’un cabinet présidentiel.

 

En effet, Dioncounda Traoré, auquel on reproche de n’avoir pas bougé depuis sa nomination et n’avoir posé aucun acte dans le sens de la résolution de la crise au centre, de ne s’être pas déplacé, même une fois, à Mopti, a décidé de créer une nouvelle institution (ou presque) avec les hommes et les moyens que cela impose.

Présentement, il est en train de choisir ses hommes et demande 3 milliards de FCFA pour pouvoir «mettre sa machine en marche». Trois milliards. Rien que ça !

Son dossier, qui est passé, il y a quelques semaines, au niveau des réunions de cabinet pour discussion, a suscité une levée de boucliers incroyable et inimaginable. Nombreux sont les cadres dans les cabinets qui ne comprenaient pas pourquoi il est octroyé tant d’avantages à un ancien chef d’Etat (il bénéficie déjà de ce statut et des privilèges y liés). Cela, au moment même où on leur demande, à eux, de serrer la ceinture et quand certains avantages (carburants et autres), à eux, ont été supprimés depuis plusieurs mois.

On se posait la question de la raison du choix de Dioncounda sur le sujet relatif au centre ; et au moment où on commençait à se faire une raison, voilà que surgit cette ridicule affaire de 3 milliards. À croire que cet homme et l’actuel président de la République cachent des choses aux maliens, ou sont liés par des secrets indicibles.

MT
Source : Nouvelle Libération

MaliwebPolitique
Le cabinet du Haut représentant du chef de l’Etat au centre n’est plus ni moins qu’un cabinet présidentiel.   En effet, Dioncounda Traoré, auquel on reproche de n’avoir pas bougé depuis sa nomination et n’avoir posé aucun acte dans le sens de la résolution de la crise au centre, de ne...