L’ambassadeur du Mali en France a été convoqué hier par le ministère des Affaires étrangères françaises. Toumani Djimé Diallo a été sommé de se rendre au Quai d’Orsay après ses propos  tenus mercredi sur les soldats français de la force Barkhane. Hier soir, le ministre des Affaires étrangères, Tiéblé Dramé s’est envolé pour Paris pour aller vite désamorcer ce début de crise diplomatique.

Toumani Djimé Diallo, l’ambassadeur du Mali en France, a été convoqué hier jeudi par Jean-Yves LeDrian au ministère des Affaires étrangères. Selon le chef de la diplomatie française, il a été question de ses propos sur le comportement des soldats de Barkhane au Mali. « On lui a exprimé notre indignation devant ses propos sans fondement et choquants de la part d’un pays allié dans la lutte contre le terrorisme » , a indiqué Le Drian.

Au cours d’une audition devant la commission Défense du sénat français, l’ambassadeur malien a remis en cause le comportement de certains soldats français dans les quartiers chauds de la capitale Bamako. « Par moments, dans les Pigallex de Bamako, vous les retrouvez, tatoués sur tout le corps, en train de rendre une image qui n’est pas celle que nous connaissons de l’armée (française). Ça fait peur, ça intrigue » , a affirmé le diplomate malien avant d’ajouter: « C’est bien, parce qu’ils sont connus pour être âpres à la bataille, âpres au combat, mais ils sont aussi âpres au gain […] il y a des débordements qui posent problème. « Des propos qui n’ont visiblement pas reçu la bénédiction des autorités françaises. Hier soir, le ministre des Affaires étrangères, Tiéblé Dramé s’est envolé pour Paris pour aller vite désamorcer ce début de crise diplomatique. Lire la suite sur aumali

 

Rassemblés par la Rédaction 

Source: l’indicateur du renouveau

MaliwebDiplomatie
L’ambassadeur du Mali en France a été convoqué hier par le ministère des Affaires étrangères françaises. Toumani Djimé Diallo a été sommé de se rendre au Quai d’Orsay après ses propos  tenus mercredi sur les soldats français de la force Barkhane. Hier soir, le ministre des Affaires étrangères, Tiéblé...